KALIDOU KOULIBALY : «Nous ne voulons pas faire de la figuration»

Un premier but en sélection, qui qualifie son équipe en 8èlme de finale de la coupe du monde, ça se fête. Et Kalidou Koulibaly a bien jubilé après son but, avec la manière. Un geste particulier dont il a expliqué le sens en conférence de presse d’après match. Il a aussi parlé de son premier but en sélection, de l’hommage à Pape Bouba Diop, non sans évoquer aussi le grand absent, Sadio Mané.

«Ça me rend heureux de marquer en coupe du monde»

«Je suis très heureux d’avoir marqué ce premier but en sélection, après 67 matchs avec le Sénégal. Ça me rend heureux de marquer en coupe du monde. Je suis très content, surtout d’avoir attendu si longtemps. Maintenant, il faudra remettre les pieds sur terre et bien se reposer. Cette qualification nous fait plaisir et nous allons la fêter ce soir. Il faudra désormais se focaliser sur les huitièmes de finale. Nous ne voulons pas faire de la figuration. Nous voulons montrer que nous avons une bonne équipe, championne d’Afrique et nous devons le montrer sur la scène mondiale.  A nous de bien récupérer pour pouvoir être prêts pour le prochain match ».

«Pape Bouba Diop, C’était un jour spécial pour nous»

“Il s’est passé beaucoup de choses en ce moment, mais il faut faire la part des choses. C’était un jour spécial pour nous. Nous avions à cœur de rendre hommage à feu Pape Bouba Diop. C’était un match pour sa famille et ses proches. Il fut un grand joueur, une légende du football sénégalais. Il nous a fait rêver, il m’a fait rêver  mais aussi toute une génération. Nous savions que c’est un jour spécial et nous ne pouvions pas louper le ce match, le jour de l’anniversaire de sa mort. Personnellement, j’ai vu les vidéos postées par sa famille et cela m’a vraiment touché. Et je pense que la plupart des Sénégalais ont vu ces vidéos. On avait à cœur de rendre fier notre peuple, mais aussi la famille de Pape Bouba Diop. Nous avons réussi à le faire et nous en sommes très contents ».

«Nous étions convaincus que nous pouvions le faire»

« Le plus important, c’est la qualification. Quand nous avons vu le tirage, nous avons compris que c’était un groupe homogène. Ce sont des équipes qui se valent. Mais nous voulions sortir de ces phases de groupe. Après le premier match, il y a eu beaucoup de personnes qui ne croyaient plus en nous. Ils disaient que nous n’étions pas capables de le faire. Mais de notre côté,  nous étions convaincus que nous pouvions le faire. Le peuple croyait en nous et il est toujours là. C’est quelque chose d’extraordinaire et je tenais à le remercier».

«Pour le geste que j’ai fait après le but, c’est simplement pour que nous n’écoutions personne»

«Dans le stade, il y avait une bonne ambiance. Malgré la forte présence des supporters de l’équipe adverse, nous sentions la présence de nos supporters. C’était magnifique. Pour le geste que j’ai fait après le but, c’est simplement pour que nous n’écoutions personne. Nous croyons aux Sénégalais et je pense qu’il ne faut écouter que les personnes qui vous aiment. Aujourd’hui,  nous savons que nous sommes capables de faire beaucoup de choses. Nous croyons en notre équipe, à nos joueurs ».

«Nous jouons parfois pour Sadio,  car c’est notre star, le joueur emblématique du Sénégal»

«Cette victoire est dédiée aussi à Sadio Mané. Avant ce match, il nous a envoyé un message. C’est vraiment quelqu’un qui est là, malgré qu’il soit loin de nous. Nous vivons en famille. Le groupe vit bien et vous le constatez vous-même. Après sa blessure, les 2/3 du monde doutaient de notre qualification. Ceux qui y croyaient, c’était l’Afrique et le Sénégal. Ils pensaient que nous étions vraiment capables de passer ces phases de poules, malgré la blessure de Sadio Mané. Le Sénégal a toujours été une équipe de frères, d’amis. Et c’est pourquoi nous arrivons à aller de l’avant. Nous jouons pour notre peuple, nous savons pour qui nous jouons. Nous jouons pour les 17 millions de Sénégalais qui sont au pays et dans le monde. Après la blessure de Sadio  j’étais vraiment désolé. Je n’y croyais pas et je l’ai eu au téléphone. Nous savions que la pression allait monter pour les cadres. Nous devions prouver que nous étions une équipe. Nous jouons parfois pour Sadio,  car c’est notre star, le joueur emblématique du Sénégal. Nous savons que nous avons un collectif, des garçons qui ont montré de belles choses. Je peux citer Ismaïla qui fait une belle coupe du monde. Il y a aussi Ilimane Ndiaye, Bamba Dieng ou encore Pathé Ciss qui a fait un énorme match. Nous essayons de les mettre dans de bonnes conditions afin qu’ils puissent montrer leur talent. Aujourd’hui, nous sommes très contents de cette qualification pour les huitièmes de finale. Et je pense que la compétition vient de débuter pour nous».

Toutinfo.net