Coupe du Monde 2022 : 20ans après ,le Sénégal dompte l’Équateur et file en 8es de finale

Le Sénégal a validé son billet pour les 8es de finale de la Coupe du Monde en battant l’Équateur (2-1) ce mardi. Les hommes d’Aliou Cissé éliminent ainsi la Tri et terminent derrière les Pays-Bas dans le groupe A.

Le Sénégal l’a fait, 20 ans après ! Obligés de s’imposer face à l’Équateur pour arracher la deuxième place du groupe A et ainsi rallier les huitièmes de finale de la Coupe du Monde 2022, les Lions de la Teranga ont dominé la Tri (2-1) ce mardi, au terme d’une rencontre globalement maîtrisée au stade Khalifa International. Aliou Cissé, qui alignait un quatuor offensif Ndiaye-Gueye-Sarr-Dia, a de quoi être satisfait après la performance convaincante de ses hommes. La première période était d’ailleurs clairement à l’avantage des Lions de la Teranga, plus incisifs et agressifs, qui ont démarré très fort.

Alors qu’ils se trouvaient en position idéale, Gueye (3e) puis Dia (8e) ont loupé le cadre équatorien. La Tri de Valencia, finalement titulaire malgré son problème au genou, ne parvenait elle pas à se montrer dangereuse et à inquiéter Mendy. La lumière est finalement venue d’un ancien de la Ligue 1, en la personne d’Ismaïla Sarr. L’attaquant de Watford, déjà tout proche de l’ouverture du score (24e), a pris ses responsabilités en ouvrant le score sur un penalty qu’il est lui-même allé chercher en poussant Hincapié à la faute (0-1, 44e).

Koulibaly a éteint les espoirs équatoriens

Sommé de réagir face à la prestation insipide de ses joueurs, Gustavo Alfaro, le sélectionneur de l’Équateur, injectait du sang neuf à la pause en remplaçant Gruezo et Franco par Cifuentes et Sarmiento. Des changements qui ont eu le mérite de modifier le visage de son équipe, plus à même de tenir le ballon face à des Sénégalais plus défensifs. Sans une intervention impeccable de Ciss devant Plata (53e), la Tri aurait pu revenir au score plus tôt. Il aura fallu attendre une réalisation à bout portant de Caicedo, après une déviation au premier poteau sur corner, pour voir l’Équateur égaliser (1-1, 68e).

Un but permettant à la Tri d’être virtuellement qualifiée pour les 8es de finale… Mais la joie fut de courte durée ! Après un ballon mal renvoyé par Valencia sur un coup franc excentré botté par Gueye, Koulibaly crucifiait Galindez d’un joli geste d’attaquant (1-2, 70e), pour son premier but en sélection. Hormis une tentative de Plata captée par Mendy (76e), l’Équateur aura trop peu porté le danger dans la surface de Mendy pour espérer conserver la deuxième place du groupe A. Avec un poil plus de précision, Dia aurait même pu alourdir le score (82e). Le Sénégal, qui sera privé de Gueye, averti à la 66e minute, en huitièmes, termine donc 2e du groupe A derrière les Pays-Bas.