Guerre des bandes à Paris : Baba aurait été tué pour… un bonnet

Les enquêteurs ont reconstitué l’enchaînement des faits qui ont conduit à la mort de l’adolescent de 16 ans, poignardé lors d’une rixe dans le XVIIe arrondissement le 11 novembre. L’un des membres de la bande de la porte de Saint-Ouen a été écroué mardi soir, bien qu’il clame son innocence. L’auteur présumé du coup mortel est en fuite à l’étranger.

Plus de dix jours après la mort de Baba, un adolescent de 16 ans tué lors d’une rixe à Paris, le travail judiciaire se poursuit. L’un des membres de la bande de la porte de Saint-Ouen (XVIIe), âgé de 18 ans, a été écroué, mardi 22 novembre dans la soirée, sur décision du juge des libertés et de la détention (JLD). Dans cette affaire, sept adolescents, âgés de 16 à 17 ans, ont déjà été mis en examen, vendredi dernier, par un juge parisien pour cet assassinat commis durant la nuit du 11 novembre. Deux d’entre eux ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire alors que les autres ont été placés en détention provisoire. Deux jeunes gens, dont celui qui aurait porté le coup de couteau fatal, sont en fuite en Espagne et en Tunisie.