Coupe du monde 2022: le Ghana plie face au Portugal de Cristiano Ronaldo

Une équipe du Ghana pugnace mais trop inexpérimentée a cédé 3-2 face au Portugal et à Cristiano Ronaldo, buteur sur penalty, ce 24 novembre à Doha, dans le groupe H de la Coupe du monde 2022. PUBLICITÉ

L’expérience et le talent, c’est ce mélange indispensable en Coupe du monde dont l’équipe du Ghana a un peu manqué pour créer la surprise face au Portugal, ce 24 novembre à Doha, dans le groupe H du tournoi. Car niveau état d’esprit, la formation africaine n’a pas eu grand-chose à se reprocher.

Des Ghanéens pugnaces

Dans un Stade 974 bien fourni en supporters ghanéens, les Black Stars ont zéro occasion de but en première période et une seule stratégie : bien tenir en défense en attendant de placer une éventuelle contre-attaque avec Mohammed Kudus et Inaki Williams. La première partie de ce plan fonctionne, grâce à une grande solidarité.

En effet, des Portugais supérieurs et dominateurs dans le jeu ne parviennent toutefois pas à briser la résistance adverse. À la 31e minute, Cristiano Ronaldo pense avoir trouvé la faille. Car l’attaquant expédie le ballon dans les filets d’un tir en enroulé, suite à une déviation astucieuse de Joao Felix. Mais l’arbitre Ismail Elfath estime que la superstar s’est frayée un chemin en renversant le défenseur Alexander Djiku.

Cristiano Ronaldo, historique, débloque la situation

Agacés par l’agressivité des Ghanéens, les lusophones perdent en patience et en lucidité, en deuxième période. À l’inverse, les Ouest-Africains s’enhardissent. À la 55e minute, Kudus traverse la moitié du terrain balle et pied mais croise trop son tir.

NewsletterRecevez toute l’actualité internationale directement dans votre boite mailJe m’abonne

La sélection portugaise s’en remet alors une nouvelle fois à sa légende vivante. À l’heure de jeu, Cristiano Ronaldo arrache ainsi un penalty pour une faute du défenseur Mohammed Salisu. Le gardien de but adverse Lawrence Ati Zigi a beau taper fort dans ses mains, le quintuple Ballon d’Or n’en a cure et ouvre le score en force : 1-0, 65e. Avec ce 118e but international, le désormais ex-joueur de Manchester United devient le premier joueur à marquer dans cinq phases finales différentes de Coupe du monde.