Buc : entre 7 000 et 10 000 euros en espèces dérobés par deux employées de boulangerie

Placées en garde à vue ce mercredi, elles ont reconnu avoir volé leur patron pendant plusieurs mois. Au lieu de demander aux clients d’insérer l’argent dans le monnayeur automatique, elles mettaient de côté les sommes reçues en liquide, et se partageaient le butin.

Leur patron a eu la puce à l’oreille. Et les voleuses ont été enregistrées par les caméras de surveillance pendant des mois avant d’être démasquées. Ce mercredi, deux femmes ont été placées en garde à vue pour vol. Elles ont reconnu les faits et seront ultérieurement convoquées au tribunal judiciaire de Versailles pour répondre de leurs actes. Le préjudice total est estimé entre 7 000 et 10 000 euros.

Tout commence lorsque le gérant d’un magasin d’alimentation, à Buc dans les Yvelines, remarque des incohérences dans ses comptes. Il suspecte les deux employées de la boulangerie attenante, située dans la même galerie marchande et qui dépend de son commerce, de lui voler une partie de ses recettes. Il dépose plainte au commissariat de Versailles où les enquêteurs s’emparent du dossier.

Elles risquent trois ans de prison et 45 000 euros d’amende

Le visionnage des vidéos issues des caméras de surveillance met à jour leur stratagème. « Lorsque les clients payaient en liquide, elles mettaient les sommes de côté dans un sac rangé dans un placard alors que normalement ils doivent utiliser le monnayeur automatique, indique une source policière. Elles se divisaient l’argent entre elles. Le manège a duré quelques mois. »