Pauvres et courtisés

Le continent africain ne représente que 3% du commerce mondial, et n’a aucun poids économique et diplomatique, malgré toutes les ressources de son sol et sous-sol. Ses populations sont les plus pauvres de la planète et l’on ne parle de nos pays qu’en cas de guerres ou de coups d’Etat. Cela n’empêche pourtant pas les dirigeants des plus puissants Etats du monde de nous courtiser pour obtenir notre appui dans des conflits qui ne nous concernent pas. Parfois même, de nous menacer si on ne veut pas prendre parti. Où est la logique ?