Loi Amnistie : le coup de gueule de Thierno Alassane Sall

Loi amnistieLe rappel à l’ordre de Thierno Alassane Sall à Macky Sall, aux ministres et à ses collègues députés Coup de gueule du député de AAR Sénégal Thierno Alassane Sall en plein cœur du marché Colobane où il était en visite, hier : «Qu’on s’occupe d’abord des besoins des populations avant de reprendre le débat politique» après deux élections. Le président de la République des Valeurs Tel goûte peu l’effervescence politicienne autour du débat sur la loi d’amnistie que promeut le président de la République.«Mes collègues députés et moi avons, à l’Assemblée nationale une grande part de responsabilité. On doit assister les populations de sorte qu’elles se rendent compte qu’elles ont une Assemblée de rupture. Il existe bel et bien cette Assemblée et ces députés de rupture. Et j’estime que c’est ce qui devrait être une priorité plutôt que cette politique politicienne dont on parle et qui porte sur la loi d’amnistie. Cette politique, trop souvent est au-devant de la scène», s’emporte-t-il, trouvant pourtant :

«On vient de nous installer dans nos fonctions de parlementaires. On tend vers le vote de budget. Avant le vote du budget, tout député se doit d’aller visiter les hôpitaux et d’identifier les problèmes, d’essayer de comprendre pourquoi le personnel médical est en grève ; de se rendre ensuite à la Poste pour savoir comment vivent les agents et pourquoi ils sont en grève».A l’en croire, «le député, avant de voter un budget, doit donc aller voir les concessionnaires, les commerçants, les agriculteurs, entre autres, pour comprendre comment ils vivent. Cependant, on n’en est pas encore à ces votes de budget. On sait qu’on tend vers ça. Et voilà que, encore, on ramène le débat à la politique.

Je pense que si vraiment ces gens-là respectent les Sénégalais, que ce soit le président de la République, les ministres et autres, tous devraient laisser tomber ce débat politique et essayer de voir comment prendre en charge efficacement les problèmes de ces marchés et de ces hôpitaux». Thierno Alassane Sall qui effectuait une visite au Marche Colobane pour rencontrer les commerçants trouve en effet que «l’heure de tourner la page à la politique pour se consacrer aux choses sérieuses a sonné depuis longtemps». Dans ses propos tenus en wolof, il fait appel à Macky Sall & Cie pour «qu’on s’occupe d’abord des besoins des populations avant de reprendre le débat politique. Le temps de la politique est derrière nous après deux campagnes électorales (locales et législatives). On en a assez fait, il nous reste d’aller trouver des solutions aux problèmes des populations».

Voxpop