Trafic d’armes de guerre dans les cités : les soldats du «Cartel de l’Almont» étaient partis s’équiper en Belgique

Deux jeunes gens originaires de Melun (Seine-et-Marne) ont écopé, mercredi soir, devant le tribunal correctionnel de Paris, d’une peine de quatre ans de prison ferme, et leur complice Néerlandais a été condamné à trois ans. Retour sur cette incroyable histoire de trafic d’armes en grande banlieue.Cette histoire est l’épopée de « Taï » et « Vivi », partis en Belgique pour s’équiper en armes auprès du redoutable gangster surnommé « Mustiman ». Trois trafiquants d’armes, âgés de 21 à 29 ans, ont été condamnés, mercredi 7 septembre, par le tribunal correctionnel de Paris, à des peines de trois à quatre ans de prison ferme. Ils comparaissaient devant la XVIe chambre pour avoir, en octobre 2020, tenté d’importer quatre fusils d’assaut et un pistolet automatique afin d’alimenter un point de deal de Melun (Seine-et-Marne) en guerre avec d’autres dealers.

Toutinfo.net avec leparisien