Babacar Thiandoum, Directeur de l’Hôpital Aristide le Dantec«Les malades qui étaient régulièrement suivis ici pourront rejoindre leurs médecins traitants au niveau des sites d’accueil de ses services»

Le Directeur de l’Hôpital Aristide le Dantec, Babacar Thiandoum a tenté de rassurer une énième fois le personnel soignant. Selon ce dernier, «c’est très douloureux quand on leur annonce qu’ils doivent quitter l’hôpital. Il y a la nostalgie, mais aussi il y a l’incertitude par rapport à leur avenir». Une accession pour ce dernier d’éclaircir certaines zones d’ombre de cette histoire comme la prise en charge médicale de certains patients. «Je tiens juste à les rassurer en leur disant que l’hôpital le Dantec ne ferme pas ses portes. Il continuera à travailler, mais il ne travaillera pas sur le site initial. Il travaillera sur les sites qui vont accueillir l’ensemble des services. Donc, aujourd’hui, le plan de déménagement suit son cours normal. Il reste quelques services, cependant quelques services sensibles qui n’ont pas encore déménagé parce que leurs sites d’accueil ne sont pas opérationnels. Il s’agit de la néphrologie avec l’hémodialyse, de l’oncologie et de la cancérologie adulte. Ces services pourront déménager si et seulement si, leurs sites seront opérationnels», a-t-il expliqué.«Je tiens à rassurer les populations en leur disant que l’hôpital ne ferme pas. Nos activités vont se poursuivre sur d’autres sites. Si vous êtes pris en charge au niveau du Dantec, des services comme l’urologie sont délocalisés au centre de santé de Ngor. La maternité est au niveau de Diamniadio, au niveau du centre de santé de Keur Massar. Donc les malades qui étaient régulièrement suivis ici pourront rejoindre leurs médecins traitants au niveau des sites d’accueil de ces services. Donc ils continueront à fonctionner comme le faisait l’hôpital le Dantec. Il n’y aura pas de rupture thérapeutique. La prise en charge va se poursuivre sur d’autres sites», a annoncé le directeur de l’Hôpital Aristide le Dantec.

Toutinfo.net avec Voxpop