Guerre des chiffres après le scrutin des Législatives

YAW accuse Macky et Antoine Diome de vouloir tripatouiller les résultats pour obtenir la majorité absolueLa Conférence des leaders de la coalition Yewwi Askan Wi a tiré la sonnette d’alarme sur un vol de suffrage ordonné par le Président Macky Sall dans le but d’avoir une majorité absolue à l’Assemblée nationale. D’après les leaders de la Coalition Yewwi Askan Wi, «le président de l’APR, dérouté par la tournure de la campagne et les résultats favorables à l’opposition, est entré dans une colère noire et a instruit Antoine Diome de se débrouiller pour lui trouver 82 députés, comptant certainement sur un ralliement programmé pour atteindre les 83 exigés pour obtenir la majorité absolue».

Et selon Sonko & Cie, «tout se jouera dans le gonflement des suffrages dans le Nord du pays pour tenter de réduire leur écart et augmenter leur score sur la proportionnelle. Macky Sall compte ainsi se fabriquer trois députés sur sa liste nationale grâce aux bourrages d’urnes et les pressions de toutes sortes sur nos représentants dans les départements de Matam, Podor, Kanel, Ranérou et, ainsi, priver YAW d’autant de députés».Sur la même logique, ils soulignent que «le vol de suffrages sera enfin validé par la justice, habituée au cautionnement des coups bas électoraux du pouvoir». D’ailleurs révèlent les leaders de YAW, «des pressions sont faites sur les commandements de la Police et de la Gendarmerie pour préparer la répression sur le peuple et l’arrestation des leaders». Mais tiennent-ils à avertir : «Nous mettons en garde tous les acteurs de ce vaste système de fraude et de confiscation. Les Sénégalais et l’opinion internationale sont pris à témoin, la forfaiture ne passera pas, BBY est bien minoritaire à l’Assemblée et dans le pays».

Toutinfo.net avec