RETRAITE : Macky Sall propose l’extension de la hausse des pensions aux veuves et aux bénéficiaires de la pension minimale 

Ouf de soulagement pour les couches les plus démunis des Allocataires de l’IPRES. Les veuves affiliées à l’Institution vont désormais bénéficier de la hausse de 10% des pensions récemment accordée aux Allocataires de l’Institution. En outre, tous les Retraités bénéficiaires de la pension minimale qui n’avaient jusque-là pas concernés par la récente hausse de  10% sur les pensions de l’IPRES seront finalement alignés sur  la mesure. Des propositions  du Président de la République qui recevait ce mardi une forte délégation des Associations de Retraités affiliées à l’IPRES venues des 14 régions du Sénégal. 

Le Chef de l’Etat Macky Sall se veut un allié naturel et sensible aux diverses préoccupations des Retraités du Sénégal. Ces mesures fortes prises en faveur des veuves et des Allocataires qui n’étaient pas touchés par la récente hausse de 10% des pensions vont contribuer à la revalorisation du niveau de vie des personnes du 3ème âge. De 2012 à nos jours, l’IPRES a procédé à des hausses des pensions évaluées à 50%. Accompagnés par le PCA de l’IPRES, le DG Amadou Lamine Dieng et des cadres du ministère du travail, les Retraités venus en grand nombre des quatre coins du pays ont exprimé leur vive satisfaction et leur soutien inconditionnel au Président de la République. Macky Sall a rappelé la prégnance de la protection sociale et de la promotion d’un capital humain de qualité dans l’axe 2 du Plan Sénégal émergent. C’est pourquoi il a promis de veiller à l’amélioration des pensions de retraites en vue de les indexer au coût de la vie. C’est dans la même dynamique que l’Etat du Sénégal a renoncé aux taxes sur des produits de consommation courante comme le riz,le sucre ou la farine pour soulager davantage les ménages. Bien entendu ces décisions majeures vont impacter l’Institution de prévoyance sociale qui va supporter leur coût financier. C’est sans doute la raison pour laquelle le Chef de l’Etat s’est engagé à donner des instructions fermes au ministère des finances pour que l’Etat puisse apurer rapidement ses dettes vis-à-vis de l’IPRES. Rien que l’entrée en vigueur de la pension minimale depuis quelques années coûte à l’IPRES pas moins de 5,2 milliards annuellement. Le PCA de l’IPRES Mamadou Racine Sy a vivement magnifié la démarche du Président de la République qui a honoré les Retraités venus des 14 régions du Sénégal. Le Président Sall est un visionnaire, un homme véridique qui a beaucoup de considération pour les personnes du troisième âge selon le PCA de l’IPRES qui a insisté sur la nécessité de préserver la paix sociale en renouvelant toute notre confiance au Chef de l’Etat.
Très en verve les Représentants des Retraités Oumar Ndiaye, Pape Mamadou Tandian,Mouhamadou Bachir Fall,Mamadou Dia Fall et la Président e de l’association des veuves et orphelins du Sénégal Adama Sarr ont tous apprécié à leur juste valeur ces actes majeurs et décisifs du Président Macky Sall.
Ils ont aussi solennellement pris l’engagement de l’accompagner afin qu’il puisse poursuivre son vaste chantier de développer le pays dans la paix et la stabilité gages de progrès humain. Les Retraités n’ont pas manqué d’adresser une mention spéciale au PCA Racine Sy pour sa vision et son leadership surtout qu’il reste indubitablement l’homme des réformes majeures engagées depuis plusieurs années par l’Institution sous l’instigation du Chef de l’Etat. Pêle-mêle, il s’agit notamment de la mensualisation des pensions, la pension minimale, le projet de modernisation et d’harmonisation des systèmes d’information IPRES/ Caisse de sécurité sociale, l’amélioration de la prise en charge sanitaire et sociale des Allocataires avec une enveloppe annuelle de 3,5 milliards de f cfa.
Le volet médical faut- il le rappeler ne fait pas partie des obligations de l’Institution, ce n’est pas son cœur de métier. Seulement l’IPRES continue d’en faire une priorité pour soulager ses Allocataires en terme de consultations, de dons de médicaments ou encore de soins médicaux. L’IPRES est à travers le monde la seule Institution de prévoyance sociale qui soigne et donne des médicaments gratuitement à ses pensionnés.