Un pirate informatique offre à la vente les données informatiques d’un milliard de Chinois

Pour 10 bitcoins, l’équivalent de 200 000 euros, un pirate informatique met en vente sur Internet les données personnelles d’un milliard de Chinois.

C’est du jamais vu et on ne sait pas encore exactement quelle est l’ampleur réelle de la fuite. Mais les premières données mises en ligne sont authentiques et font craindre le pire pour les individus concernés.

Pour appâter le client, le pirate a mis en ligne une partie de sa trouvaille, soit 750 000 entrées, où l’on trouve d’abord, des adresses postales, volées, semble-t-il, à des entreprises de livraison. Ensuite, des données personnelles contenant les noms de famille, numéros de téléphone, date et lieu de naissance, ethnie, profession, statut marital…

Enfin, encore plus sensible, des synthèses détaillées de crimes ou de délits rapportés aux forces de l’ordre comme des vols à la tire, du téléchargement illégal, des violences conjugales…

Une fuite issue des dossiers de la police de Shanghai?

Ces fiches très précises sont peut-être issues des dossiers de la police de Shanghai dont plusieurs personnes et de nombreux organes de presse ont confirmé la véracité. Difficile de savoir si ce piratage peut vraiment inquiéter un milliard de Chinois. 

Si tel était le cas, la gifle serait douloureuse pour les autorités chinoises, car Pékin a bien pris des mesures ces dernières années afin de limiter les fuites d’information au sein des entreprises. Mais l’appareil d’État chinois, qui aspire sans arrêt la vie de ses citoyens, reste tout-puissant et incapable de maîtriser sa collecte.

Toutinfo.net