Mise en œuvre du  programme de l’Ida-20 : Dakar et la Banque mondiale mobilisent les dirigeants africains 

Le Sénégal et le groupe de la Banque mondiale organisent, ce 7 juillet, une réunion de haut niveau à Dakar avec des dirigeants africains afin de mobiliser les pays d’Afrique pour la mise en œuvre du programme de l’Association internationale de développement (IDA-20). 

Les Chefs d’Etat africains avaient déjà pleinement soutenu les priorités et l’enveloppe financière d’Ida-20, l’année dernière, lors d’un sommet similaire tenu à Abidjan. Le cycle de l’Ida-20 couvre la période allant du 1er  juillet 2022 au 30 juin 2025.

A cette réunion, qui sera présidée par Macky Sall, les dirigeants et responsables de la mise en œuvre des projets seront invités à exploiter pleinement le programme de l’Ida-20, en s’appuyant sur l’expertise de la Banque mondiale et de sa présence dans les pays, dans le but d’obtenir des résultats durables au bénéfice des populations africaines. 

Selon une note, cet événement sera l’occasion de conforter la position de la Banque mondiale, et en particulier de l’Ida, au cœur des efforts déployés par la région pour gérer et surmonter les multiples crises auxquelles elle doit faire face. La même source renseigne que les chefs d’Etat confirmeront leur engagement en faveur d’une reprise vigoureuse en Afrique et s’attacheront à cerner les projets prioritaires susceptibles d’apporter une transformation et d’assurer un « bond en avant » du continent avec l’aide dédiée de l’Ida. 

Pour rappel, l’Afrique est la région qui compte le plus de pays (39 sur 74) bénéficiaires de l’Ida-20, dont le thème est «mieux reconstruire après la crise : pour un avenir vert, résilient et inclusif ». «Les pays africains sont durement touchés par des crises mondiales à répétition (changements climatiques, pandémie de Covid-19, montée de l’insécurité, et plus récemment la crise en Ukraine). Le groupe de la Banque mondiale se tient prêt à collaborer avec les gouvernements pour accompagner la mise en place de politiques visant à mieux reconstruire et à accélérer le développement et la transformation économique du continent », indique la note. 

Badara Samb