Me El hadji Oumar Youm, coordonnateur de l’Apr à Mbour «Nous avons toutes les informations qui portent à croire qu’une partie de l’opposition est manipulée depuis l’extérieur »

C’est en marge d’une rencontre politique à Saly pendant laquelle Ahmadou Bella Diallo a officialisé son départ de la grande coalition Gueum Sa Bop pour rejoindre Bby que Me El Hadji Oumar Youm a soutenu qu’une partie de l’opposition, incarnée par Ousmane Sonko et compagnie, a reçu des financements de l’étranger pour mettre à feu et à sang le Sénégal.

«J’ai été dans ce pays directeur général, ministre porte-parole du gouvernement et directeur de cabinet du Président de la République pendant 3 ans 8 mois,  donc nous savons que beaucoup d’opposants sont à la solde de l’extérieur pour déstabiliser le Sénégal qui est un havre de paix salué partout dans le monde pour sa stabilité, sa démocratie, la solidité de ses institutions », a déclaré Me Youm. «C’est simplement parce que certains ont pensé que le pétrole et le gaz découverts dans le pays pouvaient faire l’objet d’un festin donc un butin à se partager », a-t-il poursuivi. Selon le maire de Thiadiaye, ceci  est contraire à la vision du Président de la République qui, avec son expérience car ayant été directeur général de Petrosen, a pris toutes les mesures pour protéger ce patrimoine et les ressources naturelles du Sénégal en votant une loi qu’on appelle le contenu local et une loi pour permettre «une répartition équitable, juste, bénéfique aux populations et en même temps  faire des réserves pour les générations futures ». Me Youm s’est voulu catégorique : « Je pense que cela n’a plu à beaucoup de monde car le Président a également mis en place un dispositif inclusif permettant aux institutions et à la société civile d’être des parties prenantes dans le comité Cos petrogaz qui est le comité d’orientation et où toutes les décisions d’impulsion sont prises. Donc un comité de concertation, de discussion et d’échanges ouvert à toutes les forces vives du pays. Ce n’est pas le président Macky Sall qui décide seul ».

Pour le coordinateur départemental de l’Apr de Mbour, «tout cela ne plait pas à certaines forces tapies dans l’ombre qui, à chaque fois que l’Afrique découvre du pétrole ou du gaz essaient de créer une guerre civile, de mettre les gens les uns contre les autres. Nous avons toutes les informations qui portent à croire qu’effectivement une partie de l’opposition est manipulée par l’extérieur et financée à partir de l’extérieur pour déstabiliser le Sénégal.  Vous savez que beaucoup d’opposants ne travaillent pas, ils n’ont aucune fonction, ils n’ont jamais été chef de division, directeur général, ministre… Or, ils ont des millions pour financer leurs activités. Alors nous avons tous l’obligation d’enquêter pour savoir d’où provient tout cet argent. Comment Où est-ce qu’Ousmane Sonko et les autres ont trouvé de l’argent ? », s’est-il demandé avant d’asséner : «L’opposition est désormais dans un discours ethnique qui incite à la rébellion, à la division du Sénégal et qui menace l’intégrité territoriale du Sénégal. Ça aussi nous ne devons pas l’accepter ».

Waly Senghor

(Correspondant)