La France rapatrie 35 enfants et 16 mères retenus dans les camps syriens des prisonniers jihadistes

Le ministère des Affaires étrangères a précisé que les mineurs avaient « été remis aux services chargés de l’aide à l’enfance », les mères « aux autorités judiciaires compétentes ». Publicité

« La France a procédé ce jour au retour sur le territoire national de 35 enfants mineurs français qui se trouvaient dans les camps du nord-est de la Syrie. Cette opération inclut également le retour de 16 mères en provenance de ces mêmes camps », dit le communiqué du Quai d’Orsay.

Un sujet épineux

Le retour des femmes et enfants de jihadistes retenus dans des camps de prisonniers du Nord-Est syrien est un sujet épineux pour le gouvernement. Avant ce rapatriement, 200 mineurs et 80 mères se trouvaient encore en Syrie depuis la chute du groupe État islamique (EI). 

La Défenseure des droits, fin avril, avait exhorté le gouvernement à procéder au rapatriement « dans les plus brefs délais » de tous les enfants français.

TOUTINFO.NET