Relations franco-australiennes: Macron et Albanese veulent rebâtir la «confiance»

Le président français Emmanuel Macron et le nouveau Premier ministre australien Anthony Albanese sont convenus ce vendredi 1er juillet à Paris de restaurer la « confiance » entre les deux pays, gravement abîmée par l’annulation par Canberra d’un gigantesque contrat d’achat de douze sous-marins français. Publicité

« Nous allons parler de l’avenir, pas du passé », a lancé le chef de l’État français après avoir accueilli Anthony Albanese dans la cour du palais de l’Élysée, à Paris. Le nouveau Premier ministre, arrivé au pouvoir en mai après la victoire des travaillistes aux élections législatives, « n’est pas responsable de ce qu’il s’est passé », a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron faisait référence aux vives tensions entre Paris et Canberra à la suite de l’annulation en septembre 2021 par l’Australie d’un mégacontrat portant sur douze sous-marins, au profit de bâtiments à propulsion nucléaire, dans le cadre de l’annonce du partenariat Aukus entre l’Australie, les États-Unis et le Royaume-Uni. Le président avait alors accusé de tromperie le Premier ministre australien Scott Morrison et les ambassadeurs français à Canberra et Washington avaient été rappelés à Paris, geste sans précédent.

Toutinfo.net avec RFI