Info rapide : La gestion de Yakham Mbaye décriée


Restons avec les travailleurs de l’astre de Hann pour dire qu’ils peignent un tableau sombre de la gestion de Yakham Mbaye. D’après les syndicalistes, au moment où le chef de l’Etat parle de poursuite, avec les structures publiques de presse, de la dynamique de transformation numérique et de modernisation des médias publics, «Le Soleil» ne dispose même pas d’un site référencé. Et pourtant, déjà en 1998, quelques années seulement après l’avènement de l’internet au Sénégal, le quotidien national était en ligne. En plus, les archives du «Le Soleil», un pan important de l’histoire du Sénégal, sont en train de se pétrifier au fond d’une chambre. Pendant ce temps, se désolent-ils, le directeur général se la coule douce dans sa jolie villa dont la simple réhabilitation a coûté plus de 50 millions au «Le Soleil». A les en croire, c’est le seul bilan dont il peut se gargariser d’ailleurs après sa prouesse d’avoir anesthésié bien des travailleurs que son verbe injurieux et ses licenciements abusifs ont inhibés. Les travailleurs se disent prêts à laisser leurs vies dans ce combat qui est celui de la survie du journal «Le Soleil» et de la dignité des travailleurs.

Toutinfo.net avec Las