AVEC LA NOUVELLE CENTRALE SOLAIRE DE DIASS : La SENELEC va injecter plus de 32% d’énergie renouvelable dans le réseau 

ECONOMIE : Le président Macky Sall et le Chancelier Allemand, Olaf Scholz ont procédé hier, à l’inauguration d’une nouvelle centrale photovoltaïque dans cette commune du département de Mbour. Cette centrale permet à la SENELEC d’injecter 32% d’énergie renouvelable dans le réseau. 

Cette  centrale solaire, d’une capacité de 23 Mégawatts, est le fruit de la coopération sénégalo-allemande à travers la KFW, la Banque publique allemande, et est l’une des trois composantes du programme de promotion des énergies renouvelables initié par les deux pays pour un montant de 34 millions d’euros. L’énergie produite par cette centrale permettra d’alimenter plus de 33 000 ménages et de générer pour l’État du Sénégal à travers la SENELEC une économie estimée à 1743837888 FCFA par année par rapport à une centrale thermique à fioul. Sur le plan social, la centrale de Diass génère 15 emplois en phase d’exploitation et avait permis la création de 350 emplois directs en phase de construction. La centrale solaire de Diass est  la huitième centrale solaire que le Sénégal réceptionne en un temps record. Ce qui permet d’injecter plus de 32% d’énergie renouvelable dans le réseau de SENELEC.

MACKY SALL SATISFAIT DE LA COOPERATION AVEC L’ALLEMAGNE

Auparavant, lors d’une conférence de presse conjointe, au palais de la République, Macky Sall, a exprimé, sa satisfaction pour la qualité de la coopération bilatérale entre le Sénégal et l’Allemagne. « J’ai exprimé au Chancelier Scholz ma satisfaction pour la qualité de notre coopération bilatérale », a-t-il déclaré. Le chef de l’État a indiqué que la coopération entre le Sénégal et l’Allemagne «est concentrée aujourd’hui sur la promotion de l’énergie renouvelable, en particulier le solaire, sur l’efficacité énergétique et sur la formation professionnelle ». « Nous avons en cours neuf projets et programmes », a précisé Macky Sall. Le président de la République a dit que l’Allemagne est le premier partenaire bilatéral du Sénégal, dans la riposte sanitaire et la résilience socio-économique contre la pandémie (Covid-19). Il a insisté sur l’importance de l’appui de la République fédérale d’Allemagne à notre programme de résilience économique et sociale de son pays estimé à 100 millions d’euros. « L’Allemagne a aussi annoncé une contribution de vingt millions en soutien à la production de vaccins de l’Institut Pasteur de Dakar », a souligné Macky Sall. Le chef de l’État a rappelé qu’au titre de l’initiative dite compact avec l’Afrique, l’Allemagne soutient le Sénégal dans le cadre d’un partenariat pour encourager les réformes dans le domaine de la législation et l’administration du travail, de la réforme foncière, l’accès aux financements et au développement des PME ainsi que de la formation professionnelle. Il dit avoir apprécié la visite du Chancelier Olaf Scholz surtout dans un contexte mondial assez tendu et avec des agendas très chargés. « Ce qui reflète la qualité excellente des relations sénégalo-allemandes, au-delà même du mandat actuel du Sénégal à la tête de l’Union africaine », a fait savoir Macky Sall. 

 Pour sa part, le Chancelier Allemand, Olaf Scholz, a assuré que le Sénégal et l’Allemagne «sont deux pays amis dont chacun peut compter sur le soutien de l’autre ». « Le partenariat qui lie nos deux pays est très étroit et deviendra plus important. Nous apprécions l’engagement du Sénégal pour la paix dans la sous-région », a ajouté le Chancelier allemand. « On veut être de bons partenaires du Sénégal et nous allons continuer à l’accompagner en honorant notre engagement dans la sous-région », a assuré Olaf Scholz. Le chancelier allemand, Olaf Scholz, a, de son cotée, déclaré que «l’Allemagne veut renforcer sa coopération avec le Sénégal notamment sur la question liée à l’exploitation du gaz ». « Nous avons entamé les échanges et on va poursuivre nos efforts au niveau des experts parce que c’est notre souhait d’obtenir des progrès », a-t-il ajouté. 

RENFORECEMENT DES ECHANGES COMMERCIAUX 

Par ailleurs, le président de la République, Macky Sall, a fait part de la volonté du Sénégal et de l’Allemagne de renforcer leurs échanges économiques à travers l’investissement, tout en impliquant davantage le secteur privé. « Nous avons passé en revue plusieurs aspects de notre coopération bilatérale en souhaitant également renforcer nos échanges économiques par l’investissement en impliquant davantage le secteur privé », a indiqué M. Sall lors d’une conférence de presse conjointe tenue au Palais de la République, avec le Chancelier Allemand, Olaf Scholz en visite au Sénégal. « Nous avons de bons indicateurs avec le regain d’intérêt des entreprises allemandes vis-à-vis du Sénégal », a dit Macky Sall, avant d’assurer au chancelier Scholz que « le Sénégal est un pays ouvert où les entreprises allemandes ont toute leur place d’autant plus que nous apprécions la qualité des services allemands ». Macky Sall, également président en exercice de l’Union Africaine (UA) a réaffirmé, s’agissant de la sécurité dans la sous-région, «l’engagement du Sénégal dans la lutte contre le terrorisme au Sahel au profit de la paix et de la stabilité ». « Nos deux pays sont engagés dans la lutte contre le terrorisme parce que, nous sommes conscients que la paix et la stabilité de nos deux continents, l’Europe et l’Afrique, sont étroitement liées », a souligné Macky Sall. 

 Au cours de ses échanges, le chef de l’État et le Chancelier Allemand ont abordé la guerre en Ukraine et ses conséquences en Afrique. Dans cette dynamique, il a rappelé « les positions de principe du Sénégal contre l’invasion d’un pays par un notre’ » et son appel à « la désescalade, et à la cessation des hostilités pour une solution négociée de la crise ». 

 Le chancelier allemand Olaf Scholz a entamé ce dimanche 22 mai par le Sénégal une visite dans trois pays Africains. Après le Sénégal, il se rend au Niger, puis en Afrique du Sud. Cette visite va durer jusqu’au mercredi 25 mai. Au cours de cette tournée, le chancelier allemand abordera les questions de coopération économique et de sécurité, entre autres.

 Mamadou SARR