CAN 2022: Salim Ben Boina, le gardien amateur comorien qui rêve en grand

Lancé par le sélectionneur Amir Abdou face au Maroc, Salim Ben Boina a livré une prestation impressionnante dans la cage des Comores, vendredi 14 janvier. Certes, les Cœlacanthes ont perdu (2-0). Mais leur gardien a réalisé de tels exploits qu’il a été désigné homme du match. Et désormais, celui qui évolue au niveau amateur se prend à rêver d’un avenir dans le monde pro.

Il y a la vision pessimiste de la situation des Comores. Celle qui constate qu’après deux matches dans cette Coupe d’Afrique des nations 2022, la sélection comorienne n’a connu que la défaite et n’a pas encore marqué. Et puis, il y a la vision optimiste. Celle qui souligne que le novice peut encore se qualifier pour les huitièmes de finale. Celle aussi qui apprécie la performance XXL de Salim Ben Boina face au Maroc.

Bien sûr, Selim Amallah (16e) et Zakaria Aboukhlal (89e) l’ont pris à défaut. Mais entre ces deux buts, le gardien a écœuré les Lions de l’Atlas.

L’ovation pour l’homme du match

Salim Ben Boina a, selon le principe mis en place par l’entraîneur Amir Abdou, succédé à Ali Ahamada dans la cage. Et il a brillé comme jamais lors du dernier quart d’heure de jeu.

La triple occasion d’Aguerd, Saïss et Masina ? Magistralement annihilée. Le penalty – qu’il a lui-même provoqué – de Youssef En-Nesyri ? Repoussé des genoux. Le face-à-face avec En-Nesyri encore dans la foulée ? Remporté avec autorité. Pendant quelques minutes, Salim Ben Boina a semblé tout simplement invincible, au point de faire douter le Maroc qui ne menait alors que 1-0.

Dans les tribunes, y compris celle occupée par les journalistes, les exploits du mur Ben Boina ne sont pas passés inaperçus. En toute logique, le gardien s’est vu décerner le titre d’homme du match. Et c’est sous une ovation méritée qu’il a quitté le terrain.

Toutinfo.net(avec RFI)