PRESENTATION DE SON PROGRAMME A ZIGUINCHOR : Sonko nargue Macky et BBY

Ousmane Sonko a réussi une mobilisation monstre hier à Ziguinchor lors de la présentation de son programme en tant que candidat de la coalition Yewwi askan wi à la mairie de Ziguinchor. Le leader de Pastef qui a été accueilli comme un roi, a décliné les trois axes de son offre qui englobe 17 projets capitaux pour faire de Ziguinchor, une vitrine du Sud, mais aussi une ville phare dans le pays.

Ousmane Sonko prend ses aises dans la capitale du sud du pays. Le leader des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) qui a été royalement accueilli par ses militants et sympathisants, mais aussi par les populations de Ziguinchor, a envoyé un signal fort à ses adversaires, notamment de la coalition Benno bokk yaakaar engagés contre lui dans la course aux élections municipales et départementales de janvier 2022. Avec à ses côtés son colistier pour le département, Georges Mansaly et les autres candidats des communes d’arrondissement, mais aussi de ses camarades et alliés Barthélémy Dias, Cheikh Tidiane Diéye, Guy Marius Sagna, Abdou Karim Fall et Toussaint Manga du part démocratique sénégalais, Ousmane Sonko a dévoilé à la face du public venu nombreux, les grands axes de son offre politique articulée autour de 17 projets capitaux. ‘’C’est un programme articulé autour de trois parties. Nous avons un Programme de développement local spécifique à la commune de Zig, le mandat de développement territorial qui va nous permettre de faire l’intercommunalité de toutes les communes que nous gagnerons et où on mettra ensemble nos ressources, nos idées et nos moyens, et aussi le financement des programmes’’, déclare Ousmane Sonko.

Ses adversaires invités à un débat d’idées autour de leurs programmes

Les contours de son programme dévoilés, le leader de Pastef a convié ses adversaires de la mouvance présidentielle et le maire sortant Abdoulaye Baldé, à un débat d’idées autour des programmes. ‘’Nous voulons une élection exemplaire à Ziguinchor. C’est pourquoi je lancerai un défi pour un débat d’idées. Je les convie à ce débat en espérant qu’ils auront plus de courage que leur patron, parce que je l’avais convié à un débat en 2019, mais il avait fui, j’espère que pour la clarté du débat, que nous donnerons le modèle parfait où chacun viendra avec ses idées’’, déclare-t-il.

Expliquant son programme, Ousmane Sonko souligne qu’il veut assoir les bases d’un véritable développement et dans tous les domaines d’activité. Cela est d’autant plus important pour lui, que la situation actuelle dans les différents domaines de la vie à Ziguinchor est peu reluisante. Dans le secteur de la santé par exemple, il déplore l’absence d’infrastructures dignes de ce nom, le manque d’effectif et de matériel adéquat. ‘’Ziguinchor n’a qu’un seul centre de santé et ses différents quartiers ont un problème de centre de santé, de disponibilité des médicaments et d’effectif’’, déplore-t-il. En matière d’habitat, il relève que Ziguinchor est confronté à beaucoup de problèmes. ‘’Ziguinchor a 280.000 habitants et les gens sont allés occuper des bas-fonds d’une partie de Kandjalan, Djibélor et Boutoute. Ça crée un problème d’habitat et de qualité de vie. C’est des quartiers inondables alors que Ziguinchor n’a jamais connu d’inondation’’, note-t-il pour le déplorer.

‘’Au soir du 23 janvier, Dakar et Ziguinchor porteront le nom de YAW’’

‘’La voirie, l’insécurité routière font aussi, selon lui, que la capitale du Sud a un problème d’accessibilité et d’adduction en eau, en électricité, et d’assainissement. ‘’Le premier programme d’assainissement à Ziguinchor a été lancé en 2018 et cela pose problème. C’est un financement de la BAD et jusqu’à présent ces programmes ne sont pas livrés. Le volet déchet, les ordures… On nous dit que depuis quelques jours, les camions tournent et les ordures sont régulièrement ramassées. Nous remercions monsieur le maire, nous espérons que cela va continuer’’, persifle-t-il.

Face à un public venu nombreux, Ousmane Sonko n’a pas une seule fois raté le régime et son chef Macky Sall qui, soutient-il, fait une fixation sur Dakar et Ziguinchor qu’il veut gagner à tout prix. ‘’Notre adversaire principal veut gagner Dakar, Ziguinchor. Mais au soir du 23 janvier, Dakar et Ziguinchor porteront le nom de YAW’’, promet-il.

Son programme présenté, Ousmane Sonko a annoncé son impression pour une distribution massive aux populations, sa mise en ligne, d’ici quatre à cinq jours. Un programme qu’il compte réaliser avec la participation des populations. ‘’Je ne viens pas en Casamance en messie ou en prophète. Cette façon de faire de la politique est révolue. Chacun d’entre vous sera un maire’’, soutient-il. Et d’ajouter : ‘’‘’Burok’’ résume notre vision. Il veut dire travailler. Cela résume tout. Je ne suis pas venu pour vous amener des solutions toute faites. Je ne suis pas Dieu. Je ne suis pas venu vous dire que je règle vos problèmes. Nous avons une vision qui est excellente. On va travailler, encore travailler toujours travailler. Le maitre mot sera le travail. Je sais que le peuple casamançais est un peuple travailleur, mais il faut qu’on s’organise, nos mamans, nos hommes, nos jeunes pour une construction citoyenne. Attendez-vous à beaucoup travailler et à souffrir. La deuxième chose que je vous demande, c’est un engagement citoyen. Tous les quinze jours, je veux que toutes les populations sortent pour organiser des journées set settal’’, déclare-t-il. Avant d’ajouter : ‘’Chacun et chacune d’entre vous doit être un émissaire de ce programme pour le propager partout à travers le pays et le monde. Le programme ne fait pas la différence entre la commune et le département puisque nous avons décidé de travailler en équipe très soudée Nous avons misé sur la qualité lors de la confection de nos listes. On vous a présenté des listes de qualité. Ce que nous avons présenté dépasse la commune, le département et la région naturelle de la Casamance’’.

L’info