BALLA GAYE MARCHE SUR BOMBARDIER ‘’Je vais diriger la bagarre et je vais le battre’’

En prélude au combat l’opposant à Bombardier de l’écurie Mbour prévu le 1e janvier 2022 à l’arène nationale, le Lion de Guédiawaye a annoncé lors de son open press qu’il va diriger la bagarre et qu’il va le battre.   

Battu par Bombardier en juin 2014 au stade Demba Diop, Balla Gaye 2 veut prendre sa revanche sur le B52 de Mbour le 1e janvier 2022 lors de leur 2e confrontation à l’arène nationale. Le combat ficelé par Gaston Mbengue est très attendu par les férus de la lutte. Ainsi, les deux lutteurs effectuent leur open press en prélude à ce grand combat. Hier, c’était au tour de Balla Gaye d’effectuer son open press au stade Amadou Barry de Guédiawaye. Et le Lion de Guédiawaye en a profité pour mettre en garde son adversaire qu’il promet de battre. ‘’Ce combat, c’est une revanche et celui de mes supporters. Je dis à mon adversaire que s’il lutte je vais le terrasser, et s’il cherche la bagarre, je vais le battre. Le Balla Gaye avec qui il avait lutté est différent de celui d’aujourd’hui. Tout le monde sait que Bombardier c’est un champion et je le respecte mais cette confrontation sera différente de notre premier combat’’, prévient-il. 

‘’Je ne sais pas si le combat va durer ou pas’’

‘’Ce combat, je l’ai préparé sur tous les plans, je n’ai rien laissé au hasard. C’est une revanche, c’est la raison pour laquelle j’ai effectué deux voyages pour me préparer. Et le jour du combat, je montrerai à tout le monde que j’ai bien préparé le combat. Je ne sais pas si le combat va durer ou pas, mais je sais que je vais le diriger, je vais diriger la bagarre et je vais le terrasser. Ce qui est sûr c’est que Bombardier, je vais te battre’’, déclare-t-il. 

Revenant sur la violence qui sévit dans l’arène ces derniers jours, le pensionnaire de l’écurie Balla Gaye de prôner la non-violence. ‘’Pour la violence, mes supporters et moi nous prônons la non-violence et je dis à mes fans de faire le nécessaire sur les gradins, moi je vais les rendre heureux lors du combat’’, soutient-il. 

L’info