POLE DAGA-KHOLPA : Le conseil communal de la jeunesse de Diass rejette les propositions de la Banque mondiale.

Le consultant de la banque mondial qui a rencontré vendredi les responsables du conseil communal de la jeunesse de Diass à propos des incidences du projet du Pole Daga-Kholpa n’a pas réussi à convaincre ces derniers. Ousmane Bop Ciss et Cie demandent à la Banque mondiale de penser d’avantage aux aspirations et préoccupations des populations et ne pas se focaliser uniquement sur ce que veut ou dit l’Etat.

Le Consultant social de la Banque mondiale, Mor Tine était à Diass vendredi dernier, pour rencontrer le conseil communal de la jeunesse. Avec l’équipe du président Ousmane Bop Ciss, ils devaient discuter des activités d’accompagnement social du projet du Pôle urbain Daga-Kholpa. Il s’agit, entre autres, de la restauration des moyens de substance, ce qui est primordial dans cette zone où l’agriculture et l’élevage sont les principales activités économiques, mais aussi de l’identification des problèmes socio-économiques, notamment ceux rencontrés par les jeunes. Mais Mor Tine s’est heurté à un mur durant les heures de discussions. Les responsables du conseil communal de la jeunesse ont rejeté toutes propositions de la Banque mondiale. ‘’Le projet est litigieux, et la Banque mondiale a intérêt à se fier à la population, à prendre en compte les préoccupations et aspirations des populations et ne pas trop se focaliser sur les dires de l’Etat’’, a martelé Ousmane Bop Ciss. Qui poursuit en affichant la fermeté dont fait preuve toutes les populations de la commune vis-à-vis du projet. ‘’Nous ne pouvons pas adhérer à des projets qui nous prennent nos terres. Nous rejetons de ce fait, toutes les propositions’’, déclarent les populations.  

L’info