GESTION DES RESSOURCES TIREES DES HYDROCARBURES : L’Apr adoube Macky Sall

L’Alliance pour la République est satisfaite de la tenue du Conseil présidentiel sur la répartition et l’encadrement de la gestion des recettes issues de l’exploitation des hydrocarbures. La formation dirigée par Macky Sall l’a fait savoir dans un communiqué publié hier.

La décision prise par le Président Macky Sall de convoquer un Conseil présidentiel sur la répartition et l’encadrement de la gestion des recettes issues de l’exploitation des hydrocarbures est bien accueillie au sein de l’Alliance pour la République (Apr). Pour la formation politique du chef de l’Etat, cette décision s’inscrit dans une logique de transparence de la gouvernance stratégique et durable du secteur des hydrocarbures.  Dans un communiqué signé par Seydou Guéye, le parti présidentiel salue l’élargissement de ce conseil présidentiel aux forces vives de la Nation et plus particulièrement à l’opposition et la société civile. Cette ouverture selon les apéristes, vient renforcer la démarche inclusive du Président Macky Sall qui est au cœur de son projet politique. Tout en se félicitant de l’adhésion des forces vives de la Nation à la démarche présidentielle qui entre en droite ligne de la pratique du ‘’Disso’’, l’Apr magnifie la volonté du chef de l’Etat consistant à rassembler les Sénégalais autour de leurs ressources et faire en sorte que les retombées économiques et financières de leur exploitation profitent à notre pays dans le respect des droits de l’investisseur. Dans cette perspective, l’Apr marque son adhésion à la définition du cadre de gestion des recettes issues de l’exploitation du pétrole et le gaz qui devra accompagner le financement des projets structurants du gouvernement, constituer une épargne pour les générations futures et nous prémunir des fluctuations du marché du pétrole et du gaz. C’est la raison pour laquelle,  ils se réjouissent  de l’adoption dans le cadre du projet de loi des quatre principes qui structurent la gestion des recettes pétro-gazières : la budgétisation intégrale des recettes fiscales et non-fiscales tirées de l’exploitation des hydrocarbures, l’interdiction de toute cession anticipée des ressources d’hydrocarbures et/ou de toute sûreté anticipée sur ces ressources, la création d’un Fonds de stabilisation pour se prémunir des risques de volatilité des recettes d’hydrocarbures, la création d’un Fonds intergénérationnel destiné à tenir disponible pour les générations futures, une épargne sécurisée, constituée à partir des recettes tirées de l’exploitation des ressources.

Sur un autre registre, le parti au pouvoir n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction à la suite de la signature de la convention entre l’Etat du Sénégal et la Société Eiffage de la Concession de l’Autoroute de l’Avenir (SECAA).  Pour les Aperistes, la renégociation de ce contrat de concession qui a permis l’entrée de l’Etat du Sénégal dans le capital de SECAA à hauteur de 25%, porte également sur la réévaluation de la redevance domaniale annuelle représentant 2% du chiffre d’affaires annuel de la SECAA, avec un minimum de 800 millions de FCFA par an au lieu de 1000 FCFA par an dans le contrat actuel. En plus du réajustement des clauses et échéances de partage des fruits de la concession, les partisans de Macky Sall notent avec satisfaction le gel de l’indexation des tarifs sur l’inflation pendant cinq (05) ans.  Enfin, le parti au pouvoir se réjouit de la mise en exploitation commerciale du TER et des travaux du BRT, avec lesquels notre pays est résolument engagé dans la voie de l’émergence au grand bénéfice des populations.

L’info