MACKY SALL : ‘’Quelle que soit sa virulence, le virus ne doit pas empêcher l’activité économique de se dérouler’’

Il est hors de question d’hypothéquer la vie économique de nos Etats et du continent à cause de la pandémie du Covid-19. C’est la conviction du chef de l’Etat qui trouve que non seulement l’Afrique est résiliente, mais elle a tellement de choses à faire pour son développement économique qu’on ne peut se permettre de le stopper à cause d’un virus, fut-il virulent. Le chef de l’Etat a fait son plaidoyer lors de l’ouverture du sommet MSGBC Gas oil and Power qui se tient du 16 au 17 décembre 2021 au Cicad.

Macky Sall est plus que jamais scotché à sa théorie du vivre avec le virus du covid-19. Il l’a prôné encore une fois hier, à l’ouverture du sommet Gas oil and Power. ‘’Cette rencontre est aussi pour nous, une occasion de rester résilient, toute précaution prise, évidemment, pour continuer à vivre, à travailler malgré la crise sanitaire, surtout que l’énergie, notre raison d’être ici, contribue grandement à faire avancer le monde’’, a déclaré d’emblée le chef de l’Etat. Selon Macky Sall, même s’il faut certes éviter le virus, toutefois, nous ne devons pas arrêter nos activités pour cela. ‘’Nous avons tellement de chose à faire qu’un virus, quelle que soit sa virulence, ne doit pas empêcher l’activité économique de se dérouler’’, explique-t-il. D’ailleurs le chef de l’Etat note que malgré les projections pessimistes, le continent africain a tenu bon face à la pandémie et continuera de tenir, car ayant vécu pire par le passé. ‘’L’Afrique est résiliente ; l’Afrique est vieille. Le développement de l’Afrique ne va pas s’arrêter parce qu’il y a le Covid-19. Ceux qui croyaient que le Covid-19 allait anéantir le continent, ont vite déchanté. Nous serons là encore longtemps’’, clame Macky Sall. 

‘’Prenons les vaccins car le vaccin ne tue pas, par contre le virus tue’’

Le Président Macky Sall appelle toutefois à la prudence. ‘’Soyons prudents. Il faut se faire vacciner d’abord, c’est un préalable fondamental. (…). Prenons les vaccins, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait. Prenons au besoin une troisième dose car le vaccin ne tue pas, par contre le virus tue. (…). J’en profite pour faire ce plaidoyer car je vois que le niveau de vaccination n’avance plus. Peut-être que la société civile va nous aider, et tous les responsables communautaires…’’, déclare-t-il. Non sans souligner qu’il faut également respecter les gestes barrières, notamment le masque à chaque fois qu’on est en  proximité (avec quelqu’un ou des gens)’’. 

L’info