CRISE A LA POSTE : Abdoulaye Bibi Baldé se lave à grande eau et mouille ses prédécesseurs

Le Directeur général de La Poste a fait hier, le diagnostic des maux qui sont à l’origine des difficultés auxquelles le groupe est confronté depuis quelques années. D’après Abdoulaye Bibi Baldé, la masse salariale de 17 milliards de francs CFA plombe l’entreprise dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 8 milliards de francs CFA. 

Prenant prétexte de la découverte du détournement de 1,5 milliard de francs CFA à Postefinances à la suite d’un audit, le Directeur général du groupe La Poste a étalé les maux de sa structure face aux journalistes, hier. ‘’Ce qui nous plombe, c’est la masse salariale qui dépasse nos produits. La masse salariale fait 17 milliards par an, alors que notre chiffre d’affaires ne dépasse pas 8 milliards de francs CFA’’, a révélé Abdoulaye Bibi Baldé. Il souligne ainsi que La Poste n’existe que grâce aux subventions de l’État. ‘’Juridiquement, nous n’existons pas. L’État nous supporte et ferme les yeux’’, a-t-il soutenu, indiquant que l’État est clairement engagé à maintenir La Poste en vie. Lors de son face à face avec la presse, Abdoulaye Bibi Baldé a assuré que tous ceux qui sont impliqués dans le détournement paieront jusqu’au dernier centime, non sans lancer un appel aux postiers à renouer le fil du dialogue. 

Arrivé à la tête du Groupe La Poste en avril 2019, le maire de Kolda qui a été plusieurs fois ministre dit comprendre la frustration des postiers qui, face à un marché impitoyable et une masse salariale qui les plombent, vivent une situation difficile due à rupture récurrente de liquidités dans les bureaux de Poste. ‘’La vente de nos produits est en baisse depuis plusieurs années’’, a constaté pour le déplorer Abdoulaye Bibi Baldé. 

‘’La poste est en période de crise. (…). Juridiquement, nous n’existons pas. L’État nous supporte et ferme les yeux’’

Sans mettre de gants, Abdoulaye Bibi Baldé a estimé qu’en cette période de crise, la logique voudrait que les travailleurs redoublent d’effort dans le travail enfin de gagner la confiance des partenaires. Il déplore cependant les agitations des uns et des autres, visant selon lui, à déstabiliser le groupe. ‘’Force est de constater que certains veulent déstabiliser le Groupe par une série de manifestations qui ne peuvent que desservir La Poste. Ces sorties que nous observons ces derniers temps n’entachent pas ma crédibilité, mais l’image de La Poste en diminuant la confiance des partenaires’’, a regretté le Directeur général de La Poste. ‘’Je ne vois en aucun cas, comment le relèvement d’un directeur général peut constituer un problème. Toutes les entités sont sous ma responsabilité’’, ajoute-t-il.

‘’Les problèmes de trésorerie remontent avant ma prise de fonction’’

Abdoulaye Bibi Baldé s’est également lavé à grande eau pour ce qui est des problèmes de trésorerie que rencontre la boite. ‘’En ce qui me concerne, les problèmes de trésorerie remontent bien avant ma prise de fonction. Je ne vois pas comment je peux y prendre part’’, a-t-il défendu pour se dédouaner. Par ailleurs, au cours de sa conférence de presse, Abdoulaye Bibi Baldé a annoncé ses sentiers que sont la transformation de Postefinances en Banque postale, la réforme de l’école des Postes, la poursuite de la digitalisation, la diversification de l’offre de services, l’acquisition de près de 1000 machines. ‘’Tout cela m’a amené à l’orientation des investissements vers une modernisation du Groupe. D’autres actions sont mises en œuvre comme la valorisation du patrimoine avec des partenariats public-privé’’, a-t-il souligné. 

L’info