POLICE : Antoine Diome invite ses hommes à sauvegarder la dignité des personnes en conflit avec la loi

Le ministre de l’Intérieur poursuit sa série d’inauguration de commissariats de police. Hier, Antoine Felix Diome a coupé le ruban du nouveau commissariat d’arrondissement de Rufisque-Est. Une occasion pour lui, d’inviter les policiers au respect de la dignité des personnes qui tombent dans leurs mains, dans le cadre de leur travail. 

La commune de Rufisque-Est qui n’avait cessé de réclamer un commissariat de police pour assurer la sécurité des populations, est désormais servie.  Et c’est le ministre de tutelle, Antoine Felix Diome qui a coupé le ruban du nouveau commissariat. ‘’La mise en service de ce commissariat répond à la satisfaction d’une demande exprimée par les populations. Mais il faut le souligner aussi, elle entre également dans la mise en œuvre d’un programme conformément à la décision et aux instructions du président de la République, axée sur le renforcement, mais également l’accès des services de sécurité sur l’étendue du territoire national’’, a déclaré le premier policier du pays. Qui a précisé que cette nouvelle infrastructure a couté pas moins de 216 millions F CFA, sur ressource du budget de l’État hors équipement. Et que son érection va contribuer à la lutte contre toutes les formes de délinquance et de violence. 

Devant les pensionnaires du nouveau commissariat, et à l’endroit de tous les policiers, Antoine Felix Diome a rappelé la nécessité pour les policiers de veiller au respect des droits et de la dignité des personnes qui ont enfreint la loi. ‘’Il y a un aspect essentiel et non moins important parce qu’autant, il est important de prendre en charge la sécurité des populations dans tout ce qui comporte la sécurité publique, autant il est important que soit respectée pour ce qui concerne les personnes en conflit avec la loi, la préservation de leur dignité’’, soutient-il. ‘’On tient toujours à ce que cette dignité reste sauve parce que des personnes en conflit avec la loi ne doivent jamais être écartées ni jetées puisque la présomption d’innocence doit être en charge jusqu’à ce qu’une autorité judiciaire en décide autrement’’, insiste le ministre. 

Après les Parcelles assainies, Golf Sud, Keur Massar, le ministre de l’Intérieur a annoncé l’ouverture prochaine de commissariats à Bignona, Linguère, Nioro et Koungueul. 

L’info