DESTRUCTION DE LEURS PANNEAUX : Les publicitaires accusent la DSCOS et crient au complot

Les acteurs du secteur de la publicité sont en colère contre la Direction de la surveillance et du contrôle de l’occupation du sol (DSCOS) qu’ils accusent d’avoir détruit leurs panneaux publicitaires. Pis encore, ils brandissent des plaintes contre l’État.

L’Association des professionnels des régies publicitaires du Sénégal (APRP) est dans une colère noire contre les autorités, qui ont procédé récemment à la destruction massive de leurs panneaux publicitaires le long des routes de Dakar. Face à la presse hier, les publicitaires ne sont pas allés par quatre chemins pour accuser le gouvernement à travers son bras séculier, laDirection de la surveillance et du contrôle de l’occupation du sol (DSCOS) de vouloir liquider leurs entreprises qui sont pourtant légalement constituées en faveur des entreprises étrangères. 

Portant la parole de ses collègues, Abdoulaye Thiam annonce des plaintes au niveau national et international contre l’État du Sénégal. Il a également interpellé le Président Macky Sallpour sauver leur secteur qui emploie des milliers de Sénégalais. Les acteurs de la publicité avertissent qu’ils ne seront pas des spectateurs qui regardent leurs entreprises liquidées au profit d’autres sociétés étrangères. ‘’Est-ce un prétexte pour détruire des biens qui appartiennent à des Sénégalais, des entreprises sénégalaises créées par des Sénégalais, qui paient normalement leurs impôts et emploient des compatriotes ?’’, s’interroge Abdoulaye Thiam, signalant avoir adressé de nombreuses correspondances successivement au ministre de l’Urbanisme, à l’Ageroute, à la Préfecture de Dakar, à la Présidence de la République et à la DSCOS.

Venu soutenir les régies publicitaires, Clédor Sène de la coalition Le Peuple, estime que l’État est en train de baliser le chemin aux entreprises étrangères.  En échos, son camarade et allié Dame Mbodji souligne que ce qu’on attend de Macky Sall, c’est la préférence nationale. ‘’S’il veut créer un nouveau cahier de charge, il n’a qu’à mettre cela sur la table et discuter avec les acteurs. Il peut vous subventionner ou vous renforcer au lieu d’appuyer des étrangers. Nous n’accepterons pas que Macky Sall ferme les entreprises sénégalaises pour permettre à des entreprises publicitaires étrangères de venir s’installer au Sénégal’’, déclare-t-il.

L’info