Toutinfo Bréves

APOLOGIE DU VIOL : Le bureau du procureur inondé de plaintes contre Amina Badiane

Le bureau du procureur de la République a été inondé de plaintes hier. Des centaines de femmes ont décidé de poursuivre Aminata Badiane en justice pour apologie du viol. Elles vont aussi saisir le ministère de tutelle pour que l’agrément de l’Etat lui soit retiré.

L’affaire du viol présumé contre Miss Sénégal 2020 prend une autre tournure. Comme elles l’ont annoncé dans les réseaux sociaux, des centaines de femmes se sont mobilisées, hier, au Tribunal de Dakar pour déposer des plaintes individuelles contre la présidente du comité d’organisation Miss Sénégal. Celle-ci est accusée de faire l’apologie du viol, après avoir déclaré que ‘’le viol se fait à deux’’ et que ‘’si on est violé, c’est parce qu’on l’a voulu’’. Des propos qu’elle a par la suite regrettés. ‘’Plus de deux cents plaintes ont été déposées et nous attendons encore d’autres qui vont venir pendant toute la journée déposer aussi leurs pliantes parce que les horaires de travail différent en fonction des personnes’’, a fait savoir la porte-parole du jour des femmes fortement mobilisées et habillées en tee-shirts orange. Soulignant qu’en procédant à ce dépôt massif de plainte contre Amina Badiane, elles veulent marquer le coup, elles rappellent que le viol est un crime et l’apologie du crime existe dans le code pénal aussi en son article 282. Ne serait-ce que pour cela, elles pensent que le procureur va agir après leurs plaintes, à défaut de s’autosaisir. ‘’Nous nous sommes justes dites qu’il est essentiel qu’on puisse montrer à tout le Sénégal que les femmes ne peuvent pas accepter qu’on puisse faire l’apologie du viol et que cette affaire est extrêmement grave parce qu’il y a beaucoup de faits graves qui sont liés à cette affaire-là’’, déclarent-elles.

En dehors du volet judiciaire, ces femmes attaquent la présidente du comité d’organisation de Miss Sénégal au plan administratif, auprès de la tutelle pour le retrait de sa licence. ‘’Il y a une pétition qui a été lancée sur les réseaux sociaux. Cette pétition on va l’imprimer et un groupe de femmes va aller la déposer au ministère de tutelle. Et on va demander la dissolution du comité Miss Sénégal’’, soutient la porte-parole. En outre, elles vont mettre en place un collectif avec le soutien de l’Association des juristes du Sénégal (AJS), pour qu’ils puissent recueillir les témoignages des victimes présumées, c’est-à-dire les anciennes Miss que ce soit les Miss Sénégal ou les miss régionaux. 

L’info