Toutinfo Bréves

MEETING D’INVESTITURE DE BARTH : La démonstration de force de Yewwi askan wi

Khalifa Sall et ses alliés de la coalition Yewwi askan wi ont lancé hier un premier avertissement à leurs adversaires de la mouvance présidentielle. Ils ont en effet fait une véritable démonstration de force en réussissant une mobilisation monstre lors du meeting d’investiture de leur candidat à Dakar, Barthélémy Dias, hier au terrain Khar Yalla.

Qu’Abdoulaye Diouf Sarr se la tient pour dit. La bataille de Dakar ne sera pas du tout facile pour lui. Et la coalition Yewwi askan wi lui a lancé hier, un premier avertissement à l’occasion du meeting d’investiture de son candidat à Dakar, Barthélémy Dias. Khalifa Sall et Cie ont démontré à la face du monde, leur capacité de mobilisation hier. ‘’A voir cette masse, cette forte mobilisation, on peut dire que la victoire est assurée et que la peur s’est installé dans l’autre camp’’ a déclaré Barthélémy Dias visiblement dopé par la forte mobilisation. Tel un chef de guerre devant ses troupes, il a invité les différentes franges de la coalition à resserrer les rangs et à travailler à une unité d’action, seule gage d’une victoire au soir du 23 janvier 2022. En ce qui le concerne, il a pris l’engagement ferme, de relever ce défi collectif pour le triomphe de la coalition. ‘’Le temps des investitures est passé. Choisir ne signifie pas exclure. Le temps de l’unité et la cohésion a sonné. Évitons la division et travaillons ensemble dans la même direction pour l’atteinte notre objectif’’, déclare le maire sortant de Mermoz-Sacré Cœur. Pour Barthélémy Dias, l’heure de la vérité et du changement vient de sonner. ‘’La coalition Yewwi askan wi est là pour apporter cette vérité sur ce changement devenu une demande sociale. Ce dont nous avons besoin, c’est d’accomplir notre devoir de citoyen le soir du 23 janvier 2022 dans la paix, la transparence, la sécurité et en toute légitimité’’, poursuit le lieutenant de Khalifa Ababacar Sall. Pour lui, cette unité ne sera possible qu’avec l’engagement de tous les leaders de YAW. ‘’Ne négligeons personne, soyons surtout généreux envers tous nos citoyens et restons attentifs à leurs préoccupations’’, a-t-il lancé.  Requinqué par la forte mobilisation, Barthélémy Dias se dit convaincu de sa victoire. ‘’Il n’y aura pas d’élection en janvier 2022. Il y aura une formalité et c’est le maire de Dakar qui vous parle. J’ai la certitude que si les élections se déroulent normalement, nous allons les remporter haut la main au soir du 23 janviers 2022’’, soutient-il. Non sans inviter ses camarades à se battre pour gagner toutes les 19 communes et surtout la mairie de la ville de Dakar. 

Khalifa Sall : «‘’Barth ce n’est pas quelqu’un qui trahit. Ce n’est pas quelqu’un qui va vendre la mairie à Macky Sall»

‘’C’est un combat de communes. Il faut gagner dans chaque commune. Nous avons choisi des candidats de rupture et d’innovation qui savent pourquoi on les choisi. C’est ça qui nous rassure’’, lance Khalifa Sall. ‘’Barth ce n’est pas quelqu’un qui trahit. Ce n’est pas quelqu’un qui va vendre la mairie à Macky Sall. C’est quelqu’un qui a la capacité de gérer la mairie en tant qu’opposant’’, appuie Ousmane Sonko. Selon Barthélémy Dias, pour donner à la capitale son lustre d’antan, il nous faut réinventer Dakar, avec une approche innovante de la gouvernance territoriale dans tous les domaines de compétences dévolues à la ville de Dakar. Cela passe selon lui, par rendre à Dakar sa dignité de ville capitale ouverte au reste du monde. Non seulement, il compte faire de Dakar une véritable porte d’entrée de l’Afrique, mais aussi la rendre plus attractive, propre et résiliente et y donner une place de premier choix à l’économie numérique et à l’innovation technologique. Pour l’éducation, il envisage de rénover les lycées et collèges et les doter d’équipements modernes. L’adaptation des structures de santé aux besoins des populations, figure en bonne place dans sa politique sanitaire. Pour le cadre de vie et le sport, le candidat compte développer les espaces dédiés pour l’épanouissement des différents acteurs et la modernisation de nos infrastructures sportives.

L’info