Toutinfo Bréves

ALIOU THIAM, PRESIDENT CPAS : «Si l’Etat veut que le secteur change, il faudra parler à la Caps».

  • mbay thiamdoum
  • novembre 22, 2021
  • Commentaires fermés sur ALIOU THIAM, PRESIDENT CPAS : «Si l’Etat veut que le secteur change, il faudra parler à la Caps».

La journée mondiale de la pêche a servi de prétexte à Aliou Thiam pour lancer un appel à l’Etat du Sénégal. Le président de la Coalition des Acteurs de la Pêche du Sénégal (Cpas) indique que la structure qu’il dirige demeure la seule interlocutrice de l’Etat, dans sa démarche de faire restructurer le secteur.

Le Marché Central au Poisson (Mcp) de Pikine a été hier le point de convergence des acteurs de la pêche qui célébraient la journée internationale, dédiée à leur secteur d’activité. Ils sont venus de toutes les localités de la capitale répondre à l’appel de la Coalition des acteurs de la pêche du Sénégal (Caps), dirigée par Aliou Thiam. Ce dernier, dans son intervention, a rappelé la mission de la Cpas et a adressé un message fort à l’Etat du Sénégal. «Nous interpellons l’Etat du Sénégal. Tout le monde sait que dans le secteur de la pêche, la Caps est aujourd’hui la solution. Que l’Etat regarde ses interlocuteurs ! Aujourd’hui, l’interlocuteur de l’Etat, c’est notre structure», a-t-il lancé. Et d’alerter les pouvoirs publics. «Il faut se méfier de ceux qui tiennent leur cartable et viennent dans vos bureaux prétendant qu’il représentent le secteur.L’Etat doit  faire attention à ceux qui disent représenter les pêcheurs. Ils ne le disent que pour leurs propres intérêts. Si l’Etat veut que le secteur change, il faudra parler à la Caps. Nous sommes partout dans le pays et les Sénégalais peuvent témoigner du travail que nous faisons sur le terrain. La Caps est engagée à travailler avec le ministère pour développer le secteur. Elle est au service du Sénégal», a ajouté le président de la Caps.

Les acteurs préoccupés par le changement climatique 

Fraîchement installé Directeur du Mcp de Pikine, Kadialy Gassama s’est félicité du choix du lieu pour abriter la rencontre. «C’est un plaisir de recevoir les acteurs de la pêche ici au marché central au poisson. C’est un grand jour, surtout pour nous acteurs.  La pêche est une activité noble, mais qui fait aujourd’hui face à d’énormes difficultés», a-t-il déclaré.  Face aux effets du changement climatique qui a des répercussions sur la pêche, le nouveau directeur du Mcp a invité les acteurs à se donner la main pour affronter les défis. «Le poisson se fait de plus en plus  rare et ce n’est pas du tout rassurant. Donc, il nous revient, nous acteurs, de mutualiser nos forces pour sauvegarder notre secteur»,  a ajouté Kadialy Gassama.

Pour cette année, le thème retenu portait sur la «Sécurité des pêcheurs en mer». Pour le général Djiby Ndiaye, au-delà de la pertinence du thème, il faudrait se poser des questions sur le futur du secteur. «Nous sommes inquiets pour notre secteur. Nous savons que le Sénégal va bientôt explorer le pétrole. Cela se fera au niveau de la mer et nous savons tous quelles seront les conséquences. Nous invitons le ministre des Pêches à y penser», a alerté le coordonnateur de la Caps, par ailleurs président du collectif des mareyeurs du Sénégal.

L’info