Toutinfo Bréves

PRODUCTION ARACHIDIERE 2021 : Moussa Baldé annonce une baisse de 7%

Le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural, le Pr Moussa Baldé a annoncé hier, une baisse d’environ 7% de la production arachidière de cette année. 

Une baisse de la production arachidière est attendue cette année au Sénégal. C’est le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement Rural, le Pr Moussa Baldé qui l’a lui-même annoncé hier. ‘’La production arachidière de cette année est estimée à 1,677 millions de tonnes, soit une baisse d’environ 7% par rapport à l’année dernière’’, a avoué le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural au lendemain de la décision du gouvernement de maintenir le prix du kilogramme d’arachide à 250 francs CFA. Mais, a-t-il relativisé, ‘’c’est une excellente campagne agricole comparée à la progression normale de l’agriculture sénégalaise durant les 5 dernières années’’. 

Le Pr Moussa Baldé a aussi annoncé que le gouvernement a décidé de maintenir la taxe à l’exportation qui est toujours de 30 francs le kilogramme. Malgré la baisse de la production arachidière, le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural a annoncé l’augmentation de la capacité de réception journalière de la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (Sonacos). ‘’La Sonacos est sur une bonne dynamique. La plupart des mesures à prendre doivent venir d’elle. Et elle est en train de les prendre. Elle a fait beaucoup d’efforts sur les points de collectes. Elle a augmenté sa capacité de réception quotidienne qui est passée à 3000 tonnes par jour’’, soutient le Pr Moussa Baldé. ‘’Nous pensons que tout cela doit permettre à la Sonacos de pouvoir encore améliorer son score’’, a-t-il ajouté. De toutes les façons, poursuit le Pr Baldé, ‘’nous allons suivre ensemble la campagne pour apporter la régulation nécessaire pour que tous les acteurs se retrouvent’’. Mais d’ores et déjà, le ministre de l’Agriculture et de l’Équipement rural rappelle que l’année dernière, la Sonacos avait récolté 3 fois plus de graines que l’année 2019.

L’info