Toutinfo Bréves

REFUS D’APPLIQUER LES DECISIONS DE JUSTICE : Khalifa et Cie pilonnent Antoine Diome

Pour valider ses listes rejetées par les Cours d’Appel, la coalition Yewwi askan wi entend saisir la Cour suprême. Khalifa Sall et Cie qui ont fait face à la presse hier, veulent également saisir la haute juridiction pour invalider toutes les listes de Bby qui ne sont pas conformes. Ils ont en outre, dénoncé l’attitude du ministre de l’Intérieur qui a demandé à l’administration territoriale de ne pas appliquer les décisions rendues par les différentes Cours d’Appel du pays.

Les leaders de la coalition Yewwi askan wi (Yaw) sont en colère contre le ministre de l’Intérieur, Felix Antoine Abdoulaye Diome. Face à la presse hier, Khalifa Sall et ses alliés l’ont accusé d’avoir instruit les sous-préfets et préfets de ne pas se conformer aux décisions de justice rendues par des Cours d’appel du pays et annulant le rejet de leurs listes d’investitures pour les locales dans plusieurs localités du pays. ‘’Nous avons plusieurs listes qui ont été intégrées sur décision de plusieurs cours d’appel, et à notre grande surprise, nous avons découvert comme tant d’autres Sénégalais, qu’une note interne du ministre de l’Intérieur demande aux préfets et sous-préfets de ne pas appliquer ces décisions (de justice)’’, déplore Cheikh Tidiane Youm, membre ladite coalition. Bien que les cours d’appel de Saint-Louis, de Thiès, entre autres, ont tranché en faveur de Yewwi askan wi, les décisions de justices ne sont pas encore, d’après l’opposition, exécutées. En dehors du refus d’exécuter la décision de justice, Felix Antoine Abdoulaye Diome a donné une autre instruction à l’administration territoriale selon la coalition de l’opposition. ‘’Il leur demande de se pourvoir au niveau de la cours suprême’’, a encore révélé Cheikh Tidiane Youm.

Cependant, si cette coalition de l’opposition a eu des avis favorables dans certaines localités du pays, tel n’est pas le cas à Diourbel, Kédougou, Kaffrine, Foundiougne, Tivaouane-Niagua-Peulh, Bokki Dialoubé….  D’après Déthié Fall, c’est la cour d’appel de Dakar qui s’est le plus illustrée dans les rejets des listes. Ce qui prouve d’après le leader du Parti républicain pour le progrès/Disso ak askan wi, qu’il y a une manipulation du processus électoral. Dès lors, il annonce la poursuite du combat judicaire à la cour suprême. ‘’Nous allons saisir la cour suprême et continuer le combat afin que nos listes invalidées par les cours d’appel soient réhabilitées. Pour nous, il est hors de question que le Président Macky Sall, sur les 602 circonscriptions, décide là où l’opposition doit briguer les suffrages des Sénégalais et là ou elle ne doit pas. Ce droit ne lui appartient pas. Nous sommes très déterminés à faire face’’, a annoncé Déthié Fall.

Annonçant que dans beaucoup de localités, les listes de Benno bokk yaakaar n’ont pas respecté les normes, Yaw compte aussi saisir la haute juridiction en ce sens. ‘’Nous demandons l’annulation de ces listes de Benno bokk yaakaar’’, a-t-il réclamé.

Pour sa part, l’ex maire de Dakar qui a déploré l’attitude du préfet et de certaines forces de l’ordre, dit ne pas comprendre les motivations du ministre de l’Intérieur, en demandant à l’administration de saisir la Cour suprême. Selon Khalifa Sall, soit le ministre de l’Intérieur veut que les listes de YAW ne participent aux élections, soit il veut repousser les échéances. ‘’Ce n’est pas innocent, ce n’est pas gratuit. Nous ne l’accepterons pas car les délais sont francs et normés’’, fulmine l’ex Secrétaire national chargé de la vie politique du Parti socialiste.

Sur ce point, Cheikh Tidiane Youm a indiqué que cette attitude du régime en place n’est que la continuité de vouloir saboter les élections. ‘’Ce que les Sénégalais doivent savoir, c’est que ce régime se nourrit de sondage. A travers les différents sondages qu’ils ont faits, ils se sont rendus compte que s’ils vont aux élections en janvier 2022, ils vont perdre’’, croit savoir le responsable du Parti de l’unité et du rassemblement de Moustapha Sy, par ailleurs candidat de YAW au conseil départemental de Mbour. ‘’Je le dis et je le répète, nous n’accepterons pas un report d’élection. S’ils ne veulent pas y aller, ils n’ont qu’à rester en dehors de ce processus. Mais la coalition Yewwi askan wi ira aux élections en 2022’’, a prévenu Cheikh Tidiane Youm.

L’info