Toutinfo Bréves

RASSEMBLEMENTS NON DÉCLARÉS : Le préfet sort le bâton

A la suite de l’incident relatif à l’arrestation de Barthélémy Dias, le préfet de Dakar s’est fendu d’un communiqué, pour mettre en garde les politiciens en cette période de précampagne, contre tout rassemblement non déclaré.

Le préfet ne tolérera plus les rassemblements, caravanes et autres types de manifestations publiques non déclarés. «Il m’a été donné de constater la tenue, par certains acteurs politiques, de caravanes, cortèges, défilés et rassemblements non déclarés, sur la voie publique», souligne d’emblée Mor Talla Tine. Qui rappelle que « conformément aux dispositions des articles 96 du Code pénal et 10 de la loi n°78-02 du 29 janvier 1978 relative aux réunions, les cortèges, défilés et rassemblements de personnes et d’une façon générale, les manifestations sur la voie publique, sont soumis à l’obligation d’une déclaration préalable auprès de l’autorité administrative chargée du maintien de l’ordre public sur le territoire dans lequel la manifestation doit avoir lieu». Poursuivant, il affirme que cette déclaration préalable «intervient trois (03) jours francs au moins…». Et, ajoute-t-il, «le non-respect de ces dispositions expose les auteurs aux sanctions prévues par les lois et règlement en vigueur». Dès lors, le préfet «invite les populations, notamment les acteurs politiques, au respect scrupuleux des règles qui régissent l’occupation de la voie publique, en vue de garantir la sécurité et la libre circulation des personnes et des biens, ainsi que l’exercice, pour chaque citoyen de ses droits dans les conditions requises». 

L’info