Toutinfo Bréves

MATAR BA SUR LE STADE DU SENEGAL : ‘’Nous ferons tout pour que les Lions puissent y jouer au mois de mars’’

  • mbay thiamdoum
  • novembre 17, 2021
  • Commentaires fermés sur MATAR BA SUR LE STADE DU SENEGAL : ‘’Nous ferons tout pour que les Lions puissent y jouer au mois de mars’’

Le ministre des Sports Matar Ba et le président de la Fédération sénégalaise de football ont effectué hier, une visite de chantier dans le stade du Sénégal, à Diamniadio. Ainsi, le patron du sport sénégalais annonce qu’ils feront tout pour que les Lions puissent jouer dans ce stade au mois mars, lors des barrages qualificatifs à la coupe du monde. 

Le stade 

‘’Ce que je peux dire, c’est que le Chef de l’Etat a été le maître d’œuvre, l’architecte même. Nous avons un prototype de stade qu’on ne retrouvera même dans certains continents (où les infrastructures sportives sont très modernes). Le sport est un investissement. C’est un levier extrêmement important pour le développement économique et social de ce pays. Après le 22 février 2022, on ne parlera plus de difficultés par rapport au football et aux acteurs du football sénégalais. Ce stade-là n’est pas seulement pour le football. Il y a d’autres commodités. C’est un lieu de vie. Cela veut dire que les infrastructures sportives ne sont plus destinées qu’à jouer ou bien qu’à compétir, mais c’est désormais des lieux de vie’’. 

Barrages du mois mars 

‘’Nous allons anticiper avec le président de la Fsf pour que les inspecteurs de la Caf et de la Fifa puissent être saisis… On fera tout pour que cela se fasse tout juste avant le 22 pour qu’au mois de mars, le Sénégal puisse jouer ici, au stade du Sénégal. C’est un combat qu’on est en train de mener. On l’a fait au stade Lat Dior. On va se battre pour que le Sénégal puisse recevoir ici. On a de grandes nations qui nous saisissent pour jouer un match amical ici. On ne va pas dévoiler les noms, mais nous sommes en train d’y travailler pour voir quelle équipe fera l’affaire de l’ensemble des Sénégalais pour qu’on ait des VIP du monde du football, des ballons d’or…».  

Gestion du stade

‘’Pour la gestion, on a démarré avec ce que la SOGIP est en train de faire. Les infrastructures, on ne peut pas les gérer au niveau central tout court. Il faut que les privés prennent leur part dans cette gestion-là. L’Etat a investi, mais cet investissement doit être rentabilisé. C’est la direction des infrastructures qui peut le faire. Ce n’est pas un ministre des Sport qui va nommer un directeur du stade tout simplement. Il y aura la partie administrative, mais les secteurs vont être gérés par les privés’’. 

Organiser une CAN

‘’Nous sommes des responsables qui avons été interpellés par le Chef de l’Etat. Lors de la pose de la première pierre du stade du Sénégal, le Président nous avez demandé de travailler à organiser très prochainement une Coupe d’Afrique des Nations. Nous avons ce stade. Bientôt les travaux du stade Léopold Sedar Senghor vont démarrer. Les stade Aline Sitoé Diatta (Ziguinvhor), Eli Manel Fall (Louga), Lamine Gueye (Kaolack), Me Babacar Sèye (Saint-Louis) aussi vont être réhabilités. Si nous maintenons ce rythme, en 2023 comme je l’avais indiqué il y a déjà deux ans, normalement nous aurons toutes les conditions pour pouvoir candidater. Nous voulons être prêts avant de demander l’organisation de la CAN. Nous ne sommes pas pour une co-organisation, nous nous battons pour remplir tous les critères pour organiser une CAN ici au Sénégal. Nous y sommes. Nous pouvons montrer qu’on maitrise ce genre de compétition. Sur le plan administratif, nous avons une fédération aguerrie et tout le monde le sait. C’est le combat que nous sommes en train de mener’’. 

Nom de Abdoulaye Wade 

‘’Il faut laisser à César ce qui appartient à César. C’est un projet du chef de l’Etat. Ça s’appelle stade du Sénégal jusqu’à la preuve du contraire’’. 

L’info