Toutinfo Bréves

LA LISTE DE YAW REJETEE A KEDOUGOU : Guirassy annonce une saisine de la Cour suprême

Le calvaire se poursuit pour Moustapha Guirassy. La Cour d’Appel de Kaolack a rejeté hier son recours, suite à l’invalidation de sa liste par le préfet de Kédougou. Le candidat et sa coalition Yewwi askan wi, qui débusquent un complot pour éliminer un adversaire sérieux, vont saisir la Cour de cassation.

Le député Moustapha Guirassy, sérieux candidat à la mairie de Kédougou, sous la bannière de la coalition Yewwi askan wi, risque de rater les élections locales. Et pour cause, la cour d’appel de Kaolack a rejeté la requête demandant la réintégration de sa liste, après que celle-ci ait été rejetée par la préfecture. Pour l’ancien maire qui veut revenir aux commandes, ce rejet n’est ni plus ni moins que la poursuite du «complot» visant à «éliminer» un candidat sérieux. Trouvant «très injuste» la décision de rejet de leur recours par la Cour d’appel qui confirme le préfet, Guirassy, n’entend pas pour autant baisser les bras. Il va se pourvoir en cassation. Et dès hier, il a discuté de la question avec ses conseils. Même son de cloche du côté de la coalition Yewwi askan wi, pour qui, la bataille n’est pas encore perdue. Khalifa Sall et Cie ont décidé d’engager la dernière bataille, celle de la saisine de la Cour suprême. ‘’Nous avons appris avec surprise le rejet de la liste de Yewwi askan wi de la commune de Kédougou par la Cour d’appel de Kaolack. Nous considérons que c’est un procédé visant à éliminer un adversaire de taille, en l’occurrence M Guirassy. Ce qui est inacceptable. (…). Nous allons, avec nos avocats, porter cette affaire au niveau de la Cour suprême’’, a confirmé le mandataire national de la coalition, Déthié Fall. Qui précise que d’autres dossiers similaires, à Diourbel-commune, à Diourbel-département et dans les communes de Boké Dialoubé, Tivaouane Peulh-Niaga, Tankanto, Ndombo Sandjiry…vont être aussi portés devant la Cour suprême.

En outre Guirassy rappelle que sa liste a été déposée le 3 novembre 2021, mais que curieusement, la Commission électorale départementale autonome (Ceda) ne l’a reçue que deux jours après. D’où ses soupçons que la liste a été manipulée entre temps.  Le même jour, le 5 novembre, le préfet avait notifié au mandataire départemental de Yewwi askan wi de l’irrecevabilité de son dossier de candidature. Le préfet avait donné comme motif, le nombre insuffisant de suppléants. Yaw en aurait déposé 11 au lieu de 16. Ce que dément Moustapha Guirassy. ‘’Quand le mandataire a déposé sa liste, on lui a bien remis un récépissé de dépôt où il est bien mentionné 16 suppléants, sur la base d’un bordereau de dépôt’’, affirmait-t-il face à la presse le 5 novembre dernier.

L’info