Toutinfo Bréves

ESCALADE DE LA VIOLENCE POLITIQUE : Le cadre unitaire de l’islam appelle à la promotion de la non-violence

  • mbay thiamdoum
  • novembre 16, 2021
  • Commentaires fermés sur ESCALADE DE LA VIOLENCE POLITIQUE : Le cadre unitaire de l’islam appelle à la promotion de la non-violence

Pour mettre fin à la violence notée sur le champ politique, le Cadre unitaire de l’islam au Sénégal appelle à la promotion de la non-violence. ‘’La non-violence n’est pas de la naïveté ou de la lâcheté, mais un choix philosophique, culturel, politique et stratégique payant qui a également une profondeur historique et un sens moral profond dans notre pays’’, a invité Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Amine.

Face à l’escalade de violence noté dans le landerneau politique sénégalais en perspective des prochaines joutes électorales, le Cadre unitaire de l’Islam au Sénégal invite les acteurs à privilégier la culture de la paix. Selon Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Amine, le président du cadre unitaire, la non-violence n’est pas synonyme de faiblesse. Ainsi, il rappelle aux Sénégalais que la non-violence n’est pas de la naïveté ou de la lâcheté, mais un choix philosophique, culturel politique et stratégique payant qui a également une profondeur historique et un sens moral profond dans notre pays. Ceci, dans des contextes autrement plus dramatiques et plus contraignants.

Ceikh Ahmed Tidiane Sy Al Amine et ses camarades qui ont fait face à la presse hier à Dakar rappellent aux acteurs politiques que quels que soient leurs divergences et leurs différends, le dialogue doit toujours prévoir pour éviter que les logiques de confrontation violentes prennent le dessus sur la clairvoyance. Dès lors, le président dudit cadre invite les hommes et femmes de tous bords à bannir la haine viscérale entre personnes, au nom de leurs communes appartenance à un même peuple, une même foi qui appelle à la spiritualité, vecteur de paix intérieur et la bienfaisance à l’égard des autres et de son environnement. Tout en condamnant les violences psychologiques, verbales, physiques et armées, déjà observées depuis quelques semaines et qui augurent de lendemains sombres si un sursaut n’est pas observé, le cadre unitaire de l’Islam a rappelé aux acteurs et actrices politiques du pouvoir comme de l’opposition, leurs responsabilités historiques et directes dans la préservation et la perturbation de la paix et de la sécurité dans ce pays. Dans la même veine, le cadre unitaire de l’Islam au Sénégal appelle l’État à assurer les conditions du respect du jeu démocratique à travers l’organisation d’élections transparentes pour la préservation de la paix sociale.

L’info