Toutinfo Bréves

BATAILLE DE SAINT-LOUIS : Mary Teuw Niane dézingue Mansour Faye

Mary Teuw Niane a rassemblé samedi dernier. Très fier des discours et de l’engagement autour de sa candidature, l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur s’est fendu hier d’un post sur sa page Facebook, à travers lequel, il a peint Mansour Faye et Cie sous le plus sombre tableau.

La bataille de Saint-Louis aura bel et bien lieu, entre le maire sortant Mansour Faye et Mary Teuw Niane. Ce dernier, dopé par la mobilisation de ses partisans samedi dernier, a fait monter le ton et tiré à vue sur l’actuelle équipe dirigeante de la ville. ‘’Nous ne sommes pas des marchandises ! Peu importe ces milliers de millions qui pleuvent sur Saint-Louis, ces frigidaires qui attendent d’être distribués, ces intimidations à nos investis courageux, les rideaux et le silence des isoloirs mettront un terme à cette terreur insupportable de nos nouveaux riches affamés de terre et dont l’inculture est la seule excuse possible à cette arrogance sans limite’’, cogne d’emblée le mathématicien. Très remonté contre Mansour Faye, dont il se garde de citer nommément, et les siens, le prétendant au fauteuil de maire de Saint-Louis d’asséner de nouveau. ‘’À défaut d’apprivoiser ces nouveaux conquérants incompétents, irrespectueux de nos valeurs de vie, qui, comme des éléphants écrasent tout sur leur passage (…), il nous revient de leur retirer leur capacité de nuisance pour que notre Ndar, bercé entre Fleuve et Océan retrouve calme, sérénité et espoir…’’. Vidant toujours son chargeur sur les dirigeants actuels de la ville, Mary Teuw Niane de marteler : ‘’Ils aiment la terre comme les tiques aiment le sang ! L’aéroport de Dakar Bango est leur cible! À défaut d’acheter, ils accaparent tout lopin de terre à leur portée’’. Et comme s’ils n’avaient pas assez fait trinquer les populations, le challenger de Mansour Faye de déplorer : ‘’Ils nous menacent de leur arrogante richesse aussi rapide que suspecte’’. Dès lors, pour lui, ‘’le temps du refus est enfin arrivé !’’. Appelant à entendre les chants de Coumba Fall Léonie, les mots de Ndiabou Seck la Saint-Louisienne, les vers des hymnes des Fanales, les envolées de Aminata Fall, il soutient que ‘’ces chants font échos à cette tradition de résistance qui traverse l’histoire de Saint-Louis et du Sénégal’’. Convaincu que Saint-Louis «doit renaître!», par le départ de l’actuelle équipe dirigeante de la ville, Mary Teuw Niane de conclure : ‘’Peu importe nos divergences, nos différences, nos opinions, nos couleurs et nos symboles, ce qui compte, c’est de fermer cette page triste de l’histoire de notre ville libre qui ne doit pas rester soumise. Le combat sera dur, âpre, la seule issue glorieuse sera la victoire. And ak MTN liggeey Ndar. Unis et engagés, nous vaincrons’’.