Toutinfo Bréves

DISCOURS DE MACKY SALL A PARIS : Les répliques salées des opposants

Macky Sall n’a pas peur des opposants et ces derniers ne peuvent nullement l’intimider, surtout maintenant qu’il détient le pouvoir. Le chef de l’Etat l’a affirmé haut et fort, vendredi dernier, lors d’une rencontre avec ses militants à Paris. Une sortie qui a fait réagir vigoureusement des leaders de l’opposition. De Sonko à Bougane, en passant par Déthié Fall et Abdoul Mbaye, ils ont tiré à boulets rouges sur le président de la République.

Dopé par la présence massive de ses partisans, Macky Sall, depuis Paris, s’est adressé à son opposition, soulignant qu’il n’a nullement peur d’elle. ‘’Personne ne peut m’intimider. C’était impossible avant que je ne sois chef d’Etat, a fortiori aujourd’hui que Dieu m’a mis au pouvoir’’, a martelé le chef de l’Etat, cité par plusieurs médias. Une sortie à laquelle les leaders de l’opposition ont réagi vigoureusement. Un des premiers à apporter la riposte, Ousmane Sonko n’y est pas allé de main morte.

‘’Ce passage d’une posture offensive, arrogante et méprisante à une attitude défensive et nerveuse en dit très long sur l’état d’esprit de notre « champion » national’’

‘’Ku wax feeñ! (Qui s’exprime se dévoile)’’, a lancé d’emblée Ousmane Sonko, en réaction à la sortie du chef de l’Etat. Et le leader de Pastef de rappeler que c’est le même Macky Sall qui avait déclaré en avril 2015, à Kaffrine : ‘’nous allons réduire l’opposition à sa plus simple expression’’, qui revient en novembre 2021, à Paris, pour déclarer : ‘’personne ne peut m’intimider’’. Invitant à ‘’cherchez l’erreur’’ entre ces deux déclarations, le leader des patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité, note que ‘’ce passage d’une posture offensive, arrogante et méprisante à une attitude défensive et nerveuse en dit très long sur l’état d’esprit de notre « champion » national, qui devrait certainement intéresser les psycho-politistes’’. ‘’Il confirme du moins ce que tous les Sénégalais savaient déjà : borom « O Fañin Fañin fañ fañ fañ ta watiatia » a dorénavant peur’’, ajoute-t-il, quasiment dans la raillerie. Sentant que la peur a définitivement changé de camp, Sonko d’appeler à acculer davantage le chef de l’Etat et son régime. ‘’Chers concitoyens, ce n’est pas le moment de relâcher la pression, mais plutôt de l’accentuer pour en finir avec ce régime de tous les maux. Nous n’en sommes plus loin inchallah’’, affirme-t-il. Non sans prévenir que ça doit se faire avec intelligence, car ‘’les félidés ne sont jamais aussi dangereux que quand ils ont peur, a fortiori lorsqu’ils paniquent !’’

Déthié Fall : ‘’Un chef d’État qui se laisse éblouir par «tous les pouvoirs qu’il a entre ses mains» jusqu’à les rappeler, est juste pitoyable’’

Réagissant à son tour aux propos du chef de l’Etat à Paris, Déthié Fall ne l’a pas du tout raté. ‘’Nous avons entendu, avec beaucoup de dédain, les menaces on ne peut plus surprenantes du président de la République Macky Sall qui a raté encore une fois l’occasion de s’élever au rang de la stature présidentielle’’, fustige d’emblée le patron du Parti républicain pour le progrès. ‘’Qu’il comprenne que ce ne sont pas ses menaces qui nous feront reculer et qu’il est hors de question de faire une soumission ou une quelconque concession à l’usage de nos droits fondamentaux consacrés par la constitution. Soit il nous les accepte soit nous les lui arrachons’’, fulmine-t-il.

Poursuivant, l’ex numéro d’Idrissa Seck souligne qu’avec de tels propos, ça se voit que le chef de l’Etat ‘’n’a tiré aucun enseignement de ce qui s’est passé le 10 novembre 2021 dans les rues de Dakar’’, avec les échauffourées entre les leaders et militants de la coalition Yewwi askan wi soutenant Barthélémy Dias, et les forces de l’ordre. Ne décolérant pas, Déthié Fall d’en remettre une couche sur Macky Sall. ‘’Un chef d’État qui se laisse éblouir par tous les pouvoirs qu’il a entre ses mains» jusqu’à les rappeler, est juste pitoyable’’, balance-t-il. Non sans lui conseiller de lire  la Sourate 3, verset 26 du Coran, qui enseigne que seul Allah est «Maître de l’autorité absolue», qui donne l’autorité et la puissance à qui il veut, et qui arrache l’autorité et la puissance à qui il veux… ‘’Il doit donc savoir qu’il n’est qu’un usufruitier ; un délégataire de pouvoir à travers l’expression du peuple sénégalais. Il est attendu du président de la République Macky Sall qu’il utilise cette délégation de pouvoir, si courageux il l’est, lors des négociations internationales avec ses homologues Chefs d’État et avec les forces étrangères, pour la défense exclusive des intérêts du Sénégal et pour la résolution des difficultés des Sénégalais du point de vue économique et social’’, conclut Déthié Fall.

Abdoul Mbaye : ‘’Il y a longtemps que l’on sait qu’un tigre ne crie pas sa tigritude… Il était plus discret en mars dernier’’

Abondant dans le même sens, Abdoul Mbaye ne se prive pas de tirer à boulets rouges sur le chef de l’Etat. «Macky Sall pavoise devant ses militants à Paris. Il y a longtemps que l’on sait qu’un tigre ne crie pas sa tigritude’’, cogne-t-il. L’ancien Premier ministre de rappeler que le chef de l’Etat qui brandit aujourd’hui sa toute puissance et son courage, ‘’était plus discret en mars dernier’’, alors que le pays était mis à feu et à sang, lors de manifestations faisant suite à l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko. Pour le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail, au lieu de bander ses muscles contre l’opposition, le président de la République devrait comprendre plutôt que ‘’sa vraie protection est la solution aux problèmes des Sénégalais et non en se tapant la poitrine parce que ses forces de l’ordre ont brutalement maîtrisé 100 manifestants’’. Trouvant que Macky Sall se trompe de cible, il lui indique où se trouve le véritable danger pour lui. ‘’Qu’il se méfie de la baisse constante du pouvoir d’achat des Sénégalais et de leur appauvrissement régulier face aux scandales et pratiques illicites qui se multiplient’’, persifle-t-il.

Bougane Guéye : ‘’M. le Président, vous détenez le pouvoir temporel certes, mais la force et la puissance appartiennent à Allah’’

Bougane Guéye, n’a pas non plus raté le chef de l’Etat. ‘’La grandeur d’un homme se mesure à son degré d’humilité. (…). Alors M. le Président, vous détenez le pouvoir temporel certes, mais la force et la puissance appartiennent à Allah Subhaana Wa Taala’’, assène-t-il dans un message posté sur sa page Facebook. Et le leader de Gueum sa bopp de demander à Macky Sall de méditer ces paroles de Cheikhoul Khadim Serigne Touba qui disait à Samba Laobé : «De ne jamais oublier que la puissance qu’il détient et toutes les faveurs qui en découlent, ne lui sont en vérité parvenues qu’à travers la mort d’autres personnes qui les détenaient avant lui et du fait que ces mêmes faveurs se sont départies de ces dernières pour de bon’’.

L »info