Toutinfo Bréves

YANKHOBA DIATARA : «Barthélémy Dias et Ousmane Sonko ont les mains entachées de sang»

Après le Secrétariat exécutif de l’Alliance pour la République, celui de la coalition Benno bokk yaakaar est monté hier au créneau pour inviter l’ensemble des populations dakaroises, à la responsabilité face à l’appel à la résistance lancée par Barthélémy Dias et la coalition Yewwi askan wi et qu’il qualifie d’insurrectionnel.

Après la sortie musclée, lundi dernier, de Barthélémy Dias et Cie invitant les populations de Dakar, notamment les jeunes, à envahir le tribunal de Dakar lors de son procès en appel prévue aujourd’hui, le Secrétariat exécutif de Benno bokk yaakaar est monté hier au front pour contre-attaquer. Les membres de ce cadre dont Yakhoba Diatara, Mor Ngom et Zahra Iyane Thiam qui ont fait face à la presse hier au siège de l’Alliance pour la République, ont appelé à leur tour les populations de Dakar à prendre leurs responsabilités et à ne pas se laisser manipuler avec l’opposition.

Yankhoba Diatara : «Barthélémy Dias et Ousmane Sonko ont les mains entachées de sang». Ils devraient être en prison, ils ne doivent pas être candidats’’

Prenant la parole, le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications qui qualifie d’insurrectionnel l’appel à la résistance lancé par la coalition Yewwi askan wi, s’en est vertement pris à Barthélémy Dias et Ousmane Sonko. Ces deux leaders de l’opposition, selon lui, ne devront pas être candidats aux locales à venir dès lors qu’ils ont maille à partir avec la justice sénégalaise.  ‘’Barthélémy Dias et Ousmane Sonko ont les mains entachées de sang. Ils devraient être en prison, ils ne doivent pas être candidats’’, a martelé le lieutenant d’Idrissa Seck, par ailleurs candidat de la coalition BBY à la ville de Thiès. Yankhoba Diatara d’appeler ainsi les populations dakaroises à la responsabilité et à ne pas tomber dans le piège de l’opposition qui veut créer une situation de chaos pour empêcher la tenue du procès en appel de Barthélémy Dias. D’ailleurs, il note que les jeunes qui ont confiance au Président Macky Sall ont les moyens de faire face à cet appel à l’insurrection. ‘’On fera face à Barthélémy Dias et à Ousmane Sonko. On va défendre les institutions, il n’y aura plus de seconde vague. Nous, jeunes, qui ont confiance au Président Macky Sall, on a les moyens et les possibilités pour faire face’’, a déclaré le responsable de Rewmi.  

Zahra Iyane Thiam : ‘’L’opposition ne veut pas aller aux élections’’

Concernant le rejet des listes de Yewwi askan wi et les violences qui en découlent notamment à Kédougou, le ministre conseiller du président de la République, Mor Ngom d’estimer que Yaw veut utiliser ces rejets pour jeter le discret sur le processus électoral en cours, l’arrêter et s’en servir pour pousser les jeunes dans la rue et appeler à la confrontation avec les forces de l’ordre, afin de faire advenir la deuxième vague plus destructrice promise depuis mars2021. Ce que le pouvoir n’acceptera pas selon lui. Pour Mor Ngom, ces agissements montrent tout le ‘’cynisme de ces apprentis sorciers prêts à plonger le pays dans la violence et la terreur pour une seconde fois’’. 

Pour sa part, le ministre Zahra Iyane Thiam estime tout simplement que l’opposition ne veut pas aller aux élections locales de janvier 2022. ‘’Nous nous rendons compte que l’opposition ne veut pas aux élections pour deux choses : la première, c’est d’instrumentaliser des décisions de justice pour provoquer des situations insurrectionnelles ; la deuxième, c’est de faire semblant d’avoir des erreurs pour avoir des listes rejetées’’, soutient-elle. Non sans avertir que force restera à la loi.

L’info