Toutinfo Bréves

MOBILISATION CONTRE LE PROCES DE BARTH : Diouf Sarr prévient et lance la contre-offensive

Aucun appel à la violence ne passera et force restera à la loi ! C’est l’avertissement lancé par Abdoulaye Diouf Sarr à Khalifa Sall, Sonko et Cie. Le candidat de la mouvance présidentielle à Dakar assistait samedi, à l’investiture de Zahra Iyane Thiam comme candidat à la mairie de Sicap Liberté.  

Abdoulaye Diouf Sarr avertit les responsables de Yewwi Askan wi. Pour lui, personne n’a le droit d’empêcher à un justiciable de répondre à la justice. ‘’J’entends certains politiciens appeler les dakaroises et les dakarois à se mobiliser le 10 novembre pour empêcher un justiciable d’aller répondre à la justice de notre pays, une justice indépendante. Nul ne peut empêcher un justiciable d’aller répondre à la justice. Mieux, les dakarois et dakaroises ont désormais compris que personne ne peut les inciter à la violence et force restera à la loi’’, déclare-t-il, relativement aux appels à la mobilisation des responsables de Yewwi askan wi, notamment Sonko et Khalifa en vue du procès de Barthélémy Dias du 10 novembbre. Poursuivant, il invite les 19 communes de Dakar à s’organiser pour riposter contre ce qu’il qualifie d’appel à la violence. ‘’J’appelle les 19 communes de Dakar à s’organiser comme un seul homme pour la riposte, parce que nous ne pouvons pas accepter que des gens empêchent notre justice, notre administration, de faire son travail. On doit laisser notre Etat faire son travail et laisser les dakarois faire librement leur choix au soir du 23 janvier 2022’’, fulmine le coordonnateur de la Convergence des cadres républicains (Apr). Le candidat de la mouvance présidentielle à la ville de Dakar assistait s’est prononcé sur la question en marge de l’investiture de son collègue ministre et camarade de parti, Zahra Iyane Thiam, candidat de la mouvance présidentielle à la mairie de Sicap Liberté. Elle se faisait investir par ses alliés du Mouvement Suqali sunu Sénégal(M3S). 

L’info