Toutinfo Bréves

CAS BARTHELEMY DIAS ET REJET DE SES LISTES : YAW hausse le ton et appelle à la mobilisation

Très remontés contre l’administration déconcentrée et judiciaire, Khalifa Sall, Ousmane Sonko et leurs alliés de Yewwi askan qui annoncent des poursuites judiciaires contre des Préfets et Sous-préfets, invitent le peuple à la mobilisation pour se dresser contre le régime de Macky Sall qui veut, selon eux, se choisir ses propres adversaires aux élections à venir.

Khalifa Sall, Ousmane Sonko et leurs alliés de Yewwi askan wi sont sur le pied de guerre. Très en colère après l’invalidation de plusieurs dans leurs listes dans beaucoup de localités du pays, mais aussi de la convocation de Barthélémy Dias pour son procès prévu le 10 novembre, ils décident de se dresser devant le régime du Président Macky Sall. Et dans ce combat, ils invitent l’ensemble des citoyens épris de justice et de démocratie, à la mobilisation à partir du 10 novembre prochain. Ils ont fait le procès de la justice sénégalaise avant-hier au cours d’une conférence de presse tenue à Dakar. ‘’La justice sénégalaise est une justice manipulée. Une justice qui n’a aucune personnalité’’, a fulminé Ousmane Sonko. 

Khalifa Sall : ‘’Barthélémy Dias ne sera pas le 3ème agneau de sacrifice’’

Le leader de Pastef appelle ainsi l’ensemble des Sénégalais à la mobilisation pour faire barrage au régime du Président Macky Sall. ‘’Je veux dire à cette justice que Barthélémy Dias sera le candidat de la coalition Yewwi askan wi à Dakar. J’appelle toute la jeunesse sénégalaise et toutes les populations à l’accompagner jusqu’au tribunal et à se mobiliser’’, a-t-il lancé. ‘’Barthélémy Dias ne sera pas le 3 agneaux du sacrifice. On ne l’acceptera pas. Barthélémy ne sera pas seul dans ce combat. Il aura tout le monde autour de lui. On sera son écrin pour le préserver’’, a promis Khalifa Sall. Selon l’ancien maire de Dakar qui s’est montré très décidé à mener le combat, quand la justice programmait la convocation de Barthélémy Dias, elle savait qu’il y aurait des élections en janvier et que Barthélémy Dias serait candidat. C’est gratuit, ce n’est pas innocent, c’est pourquoi on ne se laissera pas faire. Ce pouvoir ne peut pas se choisir ses adversaires. On ne peut pas lui permettre cela’’, fulmine-t-il.

Ousmane Sonko : ‘’C’est suspect qu’aucune liste de BBY n’ait été invalidée’’

Les leaders de Yewwi askan wi ne veulent pas se laisser faire aussi dans l’invalidation en cascade de leurs listes dans beaucoup de localités du pays. D’ores et déjà, ils annoncent des poursuites judiciaires individuelles contre les Préfets et Sous-préfets qui ont invalidé leurs listes sans raisons valables. ‘’Nous allons les poursuivre pénalement et à titre individuel. La plupart des préfets et sous-préfets sont des démembrements de l’Apr en cas d’élection’’, charge Ousmane Sonko. Lui emboitant le pas, Khalifa Sall trouve fallacieux les motifs souvent avancés pour invalider leurs listes. ‘’Les actions que nous voulons mener n’épargneront personne, préfet, sous-préfet et tous les agents impliqués dans ce complot. Nous allons les poursuivre en justice. Il y a des choses que personne n’acceptera. Je veux que chacun se le tient pour dit. Nous n’exonérons personne sur rien. On poursuivra chaque responsable qui aura été à l’origine d’une forfaiture ou d’un manquement’’, a juré l’ancien maire de Dakar. Il refuse de comprendre d’ailleurs ce soit toujours leurs listes qui sont invalidées et pas une seule de Benno bokk yaakaar. ‘’Comment comprendre que nous puissions avoir des rejets et des difficultés et que, eux, ils n’en ont pas. C’est louche, c’est suspect, ce n’est pas possible et nous ne l’accepterons pas’’, rouspète un Khalifa Sall visiblement en colère. Pour Ousmane Sonko, ce n’est même pas intelligent pour le régime qu’aucune de ses listes ne soit invalidée face à la cascade de rejets des listes de YAW. ‘’S’il (régime) voulait embellir la forfaiture, il aurait dû dire qu’il y a une ou 2 listes de Benno qui ont été rejetées. Aucun sous-préfet ne peut dire sur l’étendue du territoire, qu’il n’y a pas une seule liste de la coalition BBY qui était incomplète. Ce qu’ils ont refusé à Yewwi askan wi, ils l’ont accepté aux autres coalitions, parce que toutes les listes ont des manquements. Ils (sous-préfets et préfets) ont accepté toutes les listes sauf celles de Yewwi askan wi. Ça, c’est une forfaiture’’, dénonce Ousmane Sonko. 

Revenant à la charge, Khalifa Sall invite tous les militants et sympathisants de Yewwi askan wi, à envahir les sous-préfectures et préfectures pour voir la composition des listes. Selon l’ancien maire de Dakar, la notion de liste incomplète est minimisée par le législateur pour le cas des élections locales. ‘’Rien ne peut dévier la coalition de son objectif à savoir gagner les élections. À part Dieu, personne ne peut nous empêcher de gagner ces élections. Que personne ne baisse les bras. Nous devons nous battre jusqu’au bout’’, a-t-il déclaré en conclusion à ses troupes, tel un chef de guerre. 

L’info