Toutinfo Bréves

PARTENARIAT SENEGAL-LUXEMBOURG : Le PIC prolongé d’une année avec 2 millions d’euros

La 15e Session de la Commission de Partenariat Sénégal- Luxembourg, tenue hier au CICAD, a été l’occasion pour les deux pays de signer l’avenant marquant la contribution en don de 2 millions d’euros de ressources additionnelles destinées aux programmes de la formation professionnelle et de l’insertion socio-professionnelle, de la santé et de la protection sociale. 

Le ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott et son homologue luxembourgeois, Franz Fayot, en charge de la Coopération et de l’Action humanitaire, ont passé en revue les relations entre les deux pays lors de la 15e Session de la Commission de Partenariat. Cette rencontre coprésidée par Amadou Hott, ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, et Franz Fayot, ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg, a été consacrée à l’examen des résultats globaux de la mise en œuvre du Programme Indicatif de Coopération (PIC) 2018-2022. Ce PIC IV bénéficie d’un budget indicatif d’environ 50 milliards de Francs CFA pour la période 2018-2022 et entre en droite ligne des appuis prioritaires du PAP 2A du Plan Sénégal Émergent. Les secteurs couverts par le PIC 2018-2022 sont regroupés autour de deux axes majeurs que sont : la formation professionnelle et l’insertion socio-professionnelle, la santé et la protection sociale.

Un avenant de 2 millions d’euros signé

L’occasion a été saisie par le ministre de la Coopération et de l’Action humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg, Franz Fayot et son homologue Amadou Hott pour signer l’avenant marquant la contribution en don de 2 millions d’euros de ressources additionnelles au programme, le prolongeant ainsi d’un an supplémentaire, c’est-à-dire jusqu’en 2023. Ces fonds sont répartis comme suit :1 million d’euros pour le SAMU, 500 mille euros pour le centre hospitalier Abass Ndao et 500 mille euros pour le Lycée Technique de Thiès. ‘’Je suis particulièrement heureux de noter votre disponibilité à prolonger l’exécution du programme sur une année supplémentaire et à mettre à notre disposition des ressources additionnelles pour compenser les difficultés liées à la Covid-19 et renforcer nos capacités dans la gestion des urgences sanitaires et la formation professionnelle’’, a déclaré Amadou Hott. 

L’info