Toutinfo Bréves

ATTAQUE DU DOMICILE FAMILIAL DE SONKO : Abdou Sané mouille ‘’un haut responsable de la sécurité publique’’

  • mbay thiamdoum
  • novembre 3, 2021
  • Commentaires fermés sur ATTAQUE DU DOMICILE FAMILIAL DE SONKO : Abdou Sané mouille ‘’un haut responsable de la sécurité publique’’

Un commando composé de 5 nervis a fait irruption avant-hier au domicile familial de Ousmane Sonko sis aux Hlm Néma à Ziguinchor. Selon le coordonnateur communal de Pastef, c’est un haut responsable de la sécurité publique qui a coordonné cette attaque.

Au moment où le leader de Pastef pleure la mort de ses 3 éléments péris dans un accident vers Nioro, des nervis ont fait irruption dans son domicile familial sis aux Hlm Néma de Ziguinchor. Selon l’ancien député, Abdou Sané, coordonnateur de Pastef dans la commune de Ziguinchor, c’est entre 1h et 2h du matin qu’un commando composé de 5 nervis a fait irruption sur les lieux avec l’intention d’attaquer la maison.  Mais avant que les nervis n’arrivent sur les lieux, les partisans d’Ousmane Sonko ont, d’après toujours M. Sané, eu échos de cette attaque. ‘’C’est cette fuite qui a permis aux proches de Sonko de prendre les dispositions requises’’, a renseigné Abdou Sané qui soutient qu’une fois sur les lieux, les nervis ont fait face à une riposte appropriée.  Il s’en est alors suivi une course poursuite qui a abouti à la capture d’un des nervis. Cuisiné, le nervi est passé aux aveux. ‘’Au cours de l’interrogatoire, le deuxième téléphone du nervi capturé a sonné. Ce qui est plus important, c’est qu’il a donné le nom du commanditaire et le montant qu’on lui a payé pour participer à cette attaque. C’est un haut responsable de la sécurité publique qui l’appelait à cette heure. Il a aussi donné les justificatifs de son implication sur cette attaque’’, a révélé Abdou Sané. Il relève d’ailleurs que c’est au cours de leur interrogatoire que des éléments de la police et de la Bms sont venus cueillir le nervi capturé des mains des habitants du quartier. ‘’Pour le moment, je ne peux pas donner le nom du commanditaire. Mais tout le monde le connait à Ziguinchor. La mission consistait à bruler le domicile familial du leader de Pastef», précise-t-il. Et de noter que le nervi alpagué faisait partie des éléments que la coalition «Yewwi askan wi»  avait engagés pour renforcer le dispositif sécuritaire lors de son meeting à Ziguinchor. ‘’Il n’est pas un militant. Nous avons juste loué ses services pour renforcer la sécurité. Mais après, il a monnayé ses services à quelqu’un pour revenir attaquer la personne dont il assurait la sécurité 24h auparavant’’, confie-t-il.

L’info