Toutinfo Bréves

SALIOU KEITA : ‘’Je soutiendrai la liste pour la victoire de Benno, mais…’’

Saliou Keïta accepte l’arbitrage de Macky Sall qui a choisi le socialiste Alioune Ndoye, pour diriger la liste de Benno bokk yaakaar à Dakar-Plateau. Une liste qu’il compte soutenir pleinement, pour le triomphe de la mouvance présidentielle et non pour les beaux yeux du socialiste Alioune Ndoye. Assumant sa divergence avec le maire sortant, Keïta que nous avons joint hier, soutient que Plateau est «une mairie du Parti socialiste» et que le «gagner ensemble et gérer en semble» prôné dans la mouvance présidentielle, n’y est pas appliqué par leur allié Ndoye. 

‘’J’ai fait ce que j’avais à faire, en tant que responsable de l’Apr, mais au nom de la coalition, l’arbitrage a été fait, j’applaudis. Je suis en phase avec cette décision-là. Car j’avais déjà dit lors de la déclaration de ma candidature à la candidature, que si demain Alioune Ndoye est choisi comme candidat, nous allons être à ses côtés pour l’accompagner, pour la victoire de BBY’’, déclare d’emblée Saliou Keïta. Le directeur du Cices qui a été zappé par Macky Sall dans les investitures, décide toutefois de se ranger. ‘’Je voulais être maire, ce n’est pas possible, mais je soutiendrai pleinement la liste. Je soutiendrai la liste pour la victoire de Benno, mais pas pour la victoire de Alioune Ndoye. Je ne suis pas Alioune Ndoye et je continuerai à le dire. Ce qui n’empêche en rien que je me donne de toute mes forces pour le triomphe de la liste de Benno qu’il dirige’’. Assumant sa posture, il explique : ‘’On est en démocratie. Et la démocratie, c’est des contradictions. Alioune Ndoye c’est mon grand frère ; c’est un ami ; je ne vais jamais lui manquer de respect. Mais nous ne sommes pas du même parti. Et au nom de mon parti, mon ambition c’est de diriger la commune de Dakar-plateau pour véritablement matérialiser la vision du Président Macky Sall, notre leader’’. 

Pourquoi, politiquement, je devais déposer ma candidature à la candidature de BBY

Et c’est là tout le sens de sa candidature à la candidature de BBY. ‘’Politiquement, il fallait réagir. J’ai posé ma candidature, sachant que toutes les conditions sont là, pour matérialiser davantage la vision du président de la République à la base. Si j’ai posé ma candidature, tout en sachant que Alioune Ndoye est de BBY, c’est parce qu’en tant que responsable de l’Apr, je ne devais pas croiser les bras. Je devais poser ma candidature pour l’Apr et laisser les leaders décider. Ce qui a été fait’’, explique le Dg du Cices. Saliou Keïta est d’autant plus fondé dans sa démarche, qu’il accuse son allié Alioune Ndoye de gérer la commune en solitaire. ‘’Aujourd’hui, à Dakar-Plateau, on ne sent pas BBY dans le fonctionnement de la commune. Le gagner ensemble et gouverner ensemble n’est pas appliqué à Dakar-Plateau. C’est la mairie du Parti socialistes. Alioune Ndoye n’associe en rien, les gens de l’Apr. Je peux dire même que l’Apr, c’est son adversaire à Dakar-Plateau. On ne peut pas continuer à croiser les bras et le laisser dérouler seul. Et si demain le Ps quitte BBY ? Voilà entre autres, la situation qui m’a poussé à présenter ma candidature’’, soutient-il. 

‘’L’acte que le Ps a posé, en déposant une caution, est contradictoire’’

D’ailleurs, à y regarder de près, il pense que ce que le Parti socialiste a fait, en allant déposer sa caution, alors qu’il est membre de BBY, est plus grave. ‘’Imaginez si l’Apr et les autres partis de la coalition avaient fait la même chose…Au nom de la coalition, de la confiance qu’on leur accorde en son sein et de la fidélité qu’ils lui doivent, ils devaient avoir plus de retenue. Pour moi, l’acte que le Ps a posé, en déposant une caution, est contradictoire. Ça peut même poser un problème de confiance et de fiabilité entre alliés’’, affirme le responsable Apr. Saliou Keita qui clame son engagement sans faille auprès du chef de l’Etat qui lui a fait confiance en le plaçant à des postes de responsabilité depuis des années, dit poursuivre son combat politique à la base, mais aussi et surtout sa mission à la tête du Cices. ‘’On m’a confié une lourde responsabilité nationale. Je vais me donner à fond et travailler à ce que le Cices retrouve son lustre d’antan et qu’il réponde aux attentes légitimes des Sénégalais et des autorités, notamment le chef de l’Etat, afin que je puisse mériter sa confiance’’. 

L’info