Toutinfo Bréves

MARCHES PUBLICS : Un pactole estimé entre 2 000 et 2 500 milliards FCFA par an

Au Sénégal, le budget annuel alloué aux marchés publics est estimé entre 2 000 et 2 500 milliards de francs CFA, a indiqué le Directeur général de l’Agence de régulation des marchés publics (ARMP), Saër Niang.

‘’Les marchés publics ont un budget annuel d’environ 2 000 à 2 500 milliards de francs CFA. Cette année, le Sénégal va voter un budget national de 5 000 milliards de francs CFA, on peut donc croire et suspecter que les marchés publics représenteront entre 3 000 et 3 500 milliards de francs CFA’’, a révélé le Directeur général de l’Agence de régulation des marchés publics (ARMP), Saër Niang. Il intervenait lors de la cérémonie d’ouverture d’une table ronde multi-acteurs sur : ‘’Covid-19 et commande publique : Quelles perspectives pour les PME et PMI ?’’, initiée par l’ONG 3D.

Selon M. Niang, les États sont les plus grands acheteurs publics, estimant que si les ressources que l’État met dans la commande publique sont bien réparties, toutes les entreprises évoluant dans le pays pourront toutes survivre et tirer leur épingle du jeu. ‘’Dans un contexte marqué par une pandémie aux effets dévastateurs, la problématique de l’accès des PME à la commande publique présente un intérêt renouvelé. Porteuses de croissance, elles sont au cœur de toute stratégie de développement qui se veut économiquement viable et socialement équitable’’, a déclaré Saër Niang. Il estime qu’une place appréciable doit être réservée aux Petites et moyennes entreprises sans l’éclosion desquelles la lutte contre le chômage et l’éradication de la pauvreté resteront donc longtemps une simple pétition de principe. 

Par ailleurs, le DG de l’ARMP a souligné que cette pandémie a perturbé la dynamique et la logique rationnelle des rapports entre acteurs de la commande publique, ajoutant que ‘’les logiques du marché étaient bouleversées entraînant l’envolement des prix’’. ‘’Toute entreprise qui veut prospérer ne peut se passer de la commande publique’’, a affirmé Saër Niang.

Pour sa part, le Directeur exécutif de l’ONG 3D, Moundiaye Cissé a soutenu que l’objectif du séminaire est de voir comment faire pour permettre au secteur privé local et aux PME-PMI d’avoir accès à la commande publique. ‘’Nous avons ainsi noué des partenariats avec des structures pour diagnostiquer les contraintes liées à l’accès des PME-PMI à la commande publique, mais aussi trouver des solutions à cette difficulté. En faisant ce travail, nous apportons une réponse au chômage et au sous-emploi’’, a souligné M. Ndiaye, non sans plaider des réformes beaucoup plus incitatives permettant au secteur privé d’accéder à la commande publique. 

L’info