Toutinfo Bréves

INVESTITURES AU SEIN DE BBY : Macky créé un séisme politique

Le Président Macky Sall, à travers ses choix opérés pour les investitures aux locales de 2022, a déclenché un véritable séisme politique qui trouve répercussion dans toutes les localités du pays, notamment à Dakar où il a préféré Abdoulaye Diouf Sarr à Amadou Ba qui était pressenti pour être tête de liste. Macky Sall qui a coupé des têtes dans certaines localités du pays, a reconduit beaucoup de maires sortants.

Les ondes de choc des choix opérés par le Président de la République, chef de la coalition Benno bokk yaakaar sont ressentis jusque dans les coins et recoins les plus reculés du pays. Tellement Macky Sall a créé un véritable remue-ménage dans certaines localités du pays et déjoué tous les pronostics. C’est le cas à Dakar où, à la surprise générale, du moins pour beaucoup de membres de la mouvance présidentielle et d’observateurs, il a investi Abdoulaye Diouf Sarr comme tête de liste dans la ville, à la place d’Amadou Ba. 

La revange de Diouf Sarr sur Amadou Ba

L’actuel ministre de la Santé et de l’action sociale, par ailleurs, maire sortant de la commune de Yoff, va ainsi briguer le suffrage des Dakarois et a désormais l’occasion, de faire rentrer l’Alliance pour la République dans l’histoire en ralliant la capitale qui lui oppose une résistance farouche depuis 2012, dans son escarcelle. Mais cette investiture sonne également comme une revange pour Abdoulaye Diouf Sarr sur son camarade de parti, Amadou Ba. Après son échec aux élections du Haut conseil des collectivités territoriales de 2016 face à Khalifa Sall, Macky Sall lui avait préféré Amadou Ba aux législatives de 2017. Des élections lors desquelles, Amadou Bâ, tête de liste de Benno bokk yaakaar, avait donné à la majorité sa première victoire dans la capitale qui était jusque-là dominée par Taxawu Dakar, devenu Taxawu Sénégal. C’est dire que son activisme de ces derniers temps avec des rencontres avec les différents porteurs de voix de Dakar l’a beaucoup servi et a été déterminant dans le choix de Macky Sall. Macky Sall qui a aussi coupé l’herbe sous les pieds des apéristes des parcelles assainies qui réclamaient la tête de Moussa Sy, en confirmant son allié et maire sortant. De même, les responsables et militants de l’Afp des Sicap Liberté ont vu leurs rêves de garder le poste après le départ de leur camarade et maire sortant Santi Agne. Le patron de BBY a propulsé sa camarades apériste et ministre Zahra Iyane Thiam comme tête de liste. 

Grand Yoff : Cheikh Bakhoum aux commandes, Adama Faye à la trappe 

A Grand Yoff dans le fief de Khalifa Sall, Macky Sall mise sur le Directeur de l’Agence de l’informatique de l’Etat au détriment de son beau-frère Adama Faye qui à coup sûr va présenter une liste dissidente comme ce fut le cas aux élections locales de 2014. Le frangin de la Première qui a toujours contesté les méthodes de Macky Sall s’était déjà inscrite dans une posture dissidente et a déjà déposé sa caution à la Caisse des dépôts et consignations pour ne pas se faire surprendre à la dernière minute.

Aliou Sall et Abdoulaye Timbo reconduits têtes de liste sans surprise

Dans les villes de Guédiawaye et Pikine, c’est sans surprise que le petit frère et l’oncle du président de la République ont été reconduits tête de liste. Abdoulaye Timbo et Aliou Sall qui n’ont pas du tout été inquiétés, ont les coudées franches pour dérouler leur agenda et rempiler à la tête de leurs mairies.

A Saint-Louis, dans la vieille ville, Macky Sall n’a pas répondu aux sirènes de l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, Mary Teuw Niane qui avait annoncé sa candidature quoiqu’il advienne. Le chef de l’Etat a tout simplement renouvelé sa confiance à son beau-frère Mansour Faye, candidat à sa propre succession.

Talla Sylla écarté à Thiès en dépit de sa transhumance

Des surprises, il n’y en a pas qu’à Dakar. Macky Sall, à travers ses choix, a épargné certes certaines zones du pays comme dans le département de Mbour où il a reconduit quasiment tous les maires sortants à l’exception de celui de la ville de Mbour (Fallou Sylla PS) et son collègue de Joal. Ainsi, le Parti socialiste qui a été fortement lésé dans ces investitures dans beaucoup de zones, conserve toujours sa chasse-gardée au détriment de grands caciques de l’Apr comme Mamadou Ndione, le directeur du Cosec, dans la commune de Diass où le maire socialiste Cheikh Diouf a été désigné tête de liste de BBY. Idem à Sindia, où le socialiste Thierno Diagne a été préféré au Directeur général de Petrosen Mamadou Faye (Apr). A Joal, Macky Sall a fait son choix sur Sophie Gladima investie tête de liste communale.

Abdou Mbow stoppé net

A Thiès, Macky Sall a écarté le maire sortant Talla Sylla qui n’a vu que du feu dans ces investitures. A la ville de la capitale du Rail, il a préféré Yankoba Diattara à l’ancien leader de Jëf Jël, en dépit de sa transhumance spectaculaire. Talla Sylla n’a désormais le choix de présenter sa propre liste pour défendre son bilan face au candidat de Rewmi. Au niveau du département, c’est l’ancien directeur général de La Poste Siré Dia qui est aux manettes après que le nom de Augustin Tine soit longtemps cité, créant du coup un amalgame. Il coupe ainsi la poire en deux puisqu’il laisse toutes les trois autres communes de Thiès à son allié de Rewmi Idrissa Seck qui perd désormais le département. Une entrée historique si on sait que Thiès résiste aux sirènes de l’Alliance pour la République et de la coalition Benno bokk yaakaar depuis l’avènement du Président Macky Sall à la tête du pays en 2012. Ainsi, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Abdou Mbow qui se positionnait à la mairie de Thiès-Est est définitivement écarté de la course aux locales de 2022.

Fatick : Macky mise sur le tandem Matar-Cheikh Kanté

Dans son fief à Fatick, Macky Sall n’a pas opéré beaucoup de changement. Mais il s’est quand même passé des services du président du Conseil départemental sortant, Omar Sène en maille à partir avec la justice dans un passé récent. Ainsi, l’ancien directeur du Port Autonome de Dakar et actuel ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent signe son retour aux affaires à coté de l’inamovible Matar Ba. A Ngayokheme, l’ancien ministre Mbagnick Ndiaye a été reconduit. Dans le département, seul le maire de Diouroup a été écarté, Abdoulaye Ndior qui a perdu l’investiture au profit de Tamsir Faye. 

L’info