Toutinfo Bréves

ACCUSATIONS CONTRE SERIGNE MOUSTAPHA SY : Le Pur traine en justice le député Abdou Bara Dolly

Le Parti de l’unité et du rassemblement (PUR) ne compte pas laisser Abdou Bara Doly Mbacké s’en tirer à bon compte, après avoir accusé son leader d’avoir reçu de l’argent pendant la présidentielle, d’où son manque de soutien à Issa Sall, alors candidat du parti. Après une sommation interpellative et la réponse qui «fait rire» de l’accusateur, le député Cheikh Tidiane Youm, qui a pris la place d’Issa Sall à l’Assemblée nationale, annonce une citation directe contre le tonitruant député de Bokk gis gis.

Le Pur ne lâche pas Abdou Bara Doly Mbacké ! Le parti de Serigne Moustapha Sy entend bien traduire en justice le député membre de Bokk gis gis, qui avait affirmé que Serigne Moustapha Sy avait reçu de l’argent pendant la présidentielle, et que c’est la raison pour laquelle il n’avait pas soutenu Issa Sall. ‘’Il n’y a pas très longtemps, un soi-disant député a diffamé Serigne Moustapha Sy en disant sur le plateau d’une télévision qu’il avait reçu de l’argent lors de l’élection présidentielle. Il avait dit que le guide avait reçu un premier versement et qu’il attendait un deuxième versement’’, a souligné Cheikh Tidiane Youm, qui était hier l’invité de l’émission «Jury du dimanche» de E-radio. Selon lui, cette déclaration de Abdou Bara Doly Mbacké dont il n’a pas cité le nom, est «une diffamation grossière». Mieux, il note que ce dernier s’est quasiment débiné par la suite. ‘’On lui a donné une sommation interpellative et sa réponse nous a fait rire. Il a dit qu’il avait donné son avis’’, révèle-t-il. Non sans avertir : ‘’ce qu’il oublie, c’est qu’on ne laissera plus personne ternir l’image de Serigne Moustapha Sy’’. En ce sens, à la suite de la sommation interpellative, une autre action judiciaire est enclenchée. ‘’La citation directe est prête. On attend juste le moment opportun pour la lui adresser’’, informe le député du Parti de l’unité et du rassemblement. Cheikh Tidiane Youm trouve d’ailleurs que les allégations de son collègue sont d’autant plus fausses que le régime ne le raterait pas si cela s’était avéré. ‘’Le régime en place, s’il se comporte de la sorte avec Serigne Moustapha Sy, c’est qu’il n’a rien contre lui. Tous ceux qui reçoivent de l’argent ne parlent pas. Ils sont bâillonnés. Mais Serigne Moustapha est libre. Il jouit de sa liberté d’expression. Et les Sénégalais savent qu’il n’est pas de ces hommes religieux qui reçoivent de l’argent. Il ne fait pas non plus partie de ceux qui sont influencés par l’opinion publique. Il ne parle que lorsqu’il doit parler’’, dit-il.

Le vendredi 30 avril, au cours de l’émission «Salon d’honneur» de Walftv,  le député de Bokk gis gis avait déclaré : ‘’Issa Sall a eu raison de quitter (le Pur). Lors de la présidentielle, son propre parti ne l’a pas soutenu. Le leader de ce parti a reçu une avance de pots-de-vin. Lorsqu’il s’est agi de donner l’autre partie de l’argent, les gens ont appelé ce leader en le mettant en mains libres devant Issa Sall. Lorsque Issa s’est rendu compte que son patron s’adonnait à de telles pratiques, il a pris son destin en main’’, déclare-t-il. La réponse du Pur n’avait pas tardé, à travers un point de presse tenu le 2 mai, dénonçant des propos fallacieux et annonçant des poursuites judiciaires.

L’info