Toutinfo Bréves

UCAD : Maguette Sène change le visage du campus social

Une déclaration de politique environnementale ! C’est l’exercice auquel s’est livré hier, le Directeur général du Coud. Maguette Sène a décliné, en détail, sa politique qui a fini de changer le visage du campus social et a procédé à une visite des réalisations en ce sens. 

Le Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD) s’est engagé dans une démarche d’amélioration continue des conditions de vie et de travail des étudiants conformément à sa mission. Une mission dans laquelle, la gestion de l’environnement occupe une place importante. Ambitionnant de faire des campus sociaux à sa charge, des lieux d’épanouissement et de bien-être propices au développement des savoirs, Maguette Sène a initié une politique environnementale articulée autour du triptyque : amélioration de la performance environnementale, respect des obligations de conformité et réalisation des objectifs environnementaux. 

Résolument engagé dans ces projets, l’objectif à court terme est l’obtention de la certification ISO 14001 version 2015. A moyen terme, le patron du Coud vise à redonner à l’étudiant, sa place d’antan, en créant une «conscience collective environnementale» dans les campus sociaux. Et à long terme, il est attendu une amélioration significative des résultats académiques des étudiants. Et pour arriver à ses fins, Maguette Sène ne compte lésiner ni sur son énergie, ni sur les moyens requis. 

Le chef du département du service technique qui a dirigé la visite des réalisations, s’est félicité de l’action décisive du nouveau Directeur général. ‘’Nous avons constaté qu’il y a eu beaucoup de choses qui ont été faites depuis l’arrivée du directeur, en commençant par le jardin des nations qu’il a réhabilité, retravaillé. Et il a créé la promenade de l’étudiant, tout le long de l’avenue Cheikh Anta Diop, qui était un espace abandonné. Mais maintenant il est convivial’’, explique Aliou Faye. Au cœur du campus, un projet de pavage de 3000 mètre carré, un jet d’eau, un complexe culturel R+1 (avec une salle de cinéma, un cafétaria, un espace vert…) devraient changer le visage du campus. En plus de l’embellissement des pavillons (peinture), le Dg du Coud a investi sur l’eau potable, avec la construction de châteaux d’eau pour renforcer le réseau hydraulique existant. En attendant, il a été aménagé des bassins d’eau au niveau de plusieurs pavillons. Ces mêmes efforts ont été répétés aux campus de l’ESP de l’Ensea, de la Fastef et de l’université du Sine Saloum. L’éclairage a été également repris, faisant du campus un milieu éclairé et donc sécurisé, de jour comme de nuit. En outre, tous les campus vont bientôt être irradiés de Wifi pour permettre aux étudiants de faire les révisions partout où ils sont. Le réseau d’assainissement aussi a été repris, avec des regards modernes et des machines électriques qui peuvent évacuer 3000 litres à la minute pour l’évacuation des eaux usées. Une somme de réalisations exceptionnelles en si peu de temps pour le nouveau patron du Coud, connu, partout où il est passé, par son sens du travail et de l’innovation.

L’info