Toutinfo Bréves

LOCALES, INEGALITÉS SOCIALES, AVROTEMENT MÉDICALISE…Le sermon de feu de Serigne Babacar Sy Mansour

  • mbay thiamdoum
  • octobre 20, 2021
  • Commentaires fermés sur LOCALES, INEGALITÉS SOCIALES, AVROTEMENT MÉDICALISE…Le sermon de feu de Serigne Babacar Sy Mansour

La célébration du Gamou a été l’occasion pour le Khalife général des Tidianes d’évoquer plusieurs questions d’actualités et de sociétés. De la course folle vers les locales 2022 à la question de l’avortement médicalisé, en passant par la boulimie de richesses, les inégalités sociales et la mauvaise distribution des richesses dont le monde rural est la principale victime, Serigne Babacar Sy Mansour a asséné ses vérités devant la délégation étatique, conduite par le ministre de l’Intérieur, Félix Antoine Abdoulaye Diome. 

Le Sénégal va tenir des élections locales le 23 janvier prochain. Des élections a forts enjeux politiques et qui seront très disputées entre le pouvoir et l’opposition. Et déjà, la tension monte avec les récents évènements violents à Ziguinchor, et opposant les partisans de Doudou Kâ (pouvoir) et d’Ousmane Sonko (opposition). Dès lors, le Khalife général des Tidianes a profité de son message du Gamou, pour appeler au calme et à l’apaisement dans le champ politique. ‘’On va vers des élections, les élections locales pour lesquelles, tout le monde veut être maire. (…). Un pays où tout le monde veut diriger. Ce n’est pas possible. (…). Que Dieu fasse qu’entre temps, ceux qui veulent être maire, puissent s’entendre pour la paix entre eux et pour la population’’, a souligné Serigne Babacar Sy Mansour. Le Khalife de Tivaouane invite ainsi tous les protagonistes à travailler à l’apaisement de la scène politique. ‘’Qu’on se tolère et qu’on s’aime si on veut que le pays avance. Si on aime le pays, on doit œuvrer pour la paix’’, déclare-t-il. Cela, dit-il, en bannissant non seulement la violence physique, mais aussi et surtout la violence dans le discours politique pour adopter un autre basé sur un programme. Et c’est d’autant plus important pour lui, que la violence ne sert à rien et ne profite à personne et encore moins au pays. 

‘’Dire que Macky Sall ne devrait pas être élu, c’est défier Dieu’’

En outre, transmettant ses remerciements au chef de l’Etat, le Khalife souligne que par la volonté de Dieu, il est le président élu. Et pour lui, ‘’dire qu’il ne devrait pas être élu, c’est défier Dieu’’, car ce dernier a dit lui lui-même que le pouvoir lui appartient et c’est lui qui en donne à qui il veut. ‘’Et il ne le donne jamais éternellement. Il peut en donner à quelqu’un jusqu’à ce qu’il croit que ça ne finira jamais, mais un beau jour, il le lui retire et le donne à un autre’’, affirme-t-il. 

Injures, insulte, transhumance…

Au-delà des politiques, le khalife a mis le doigt sur les tares qui gangrènent la société sénégalaise. Il cite entre autres, l’adversité exacerbée, la guéguerre, les injures et insultes publiques, la transhumance. La transhumance qu’il définit comme le fait de ‘’passer la journée ici aujourd’hui et demain, passer la nuit ailleurs et vivre dans le chantage avec les gens, pour obtenir quelque chose d’eux’’. Poursuivant, il exhorte les gens à être patient dans certaines situations dans lesquelles Dieu les a plongés. ‘’Si vous êtes patients, Dieu viendra vous récompenser. Mais aujourd’hui, les gens ne sont plus patients. C’est pourquoi on assiste à certaines pratiques’’. 

‘’L’unité million a disparu, on ne parle plus que de milliard’’

Listant toujours les tares de la société sénégalaise, Serigne Mbaye Sy Mansour dénonce le rapport qu’on a aujourd’hui avec l’argent, chacun se lançant dans la chasse aux milliards. ‘’Le plus grave, c’est que les gens ne parlent plus de 100 ou de 100 000f. Ils veulent des milliards. Le milliard qui est à l’ordre du jour depuis l’an 2000. L’unité million a disparu ; on ne parle que de milliards’’, déplore le guide religieux. Qui est d’autant plus révulsé par cette course folle à la richesse, que cela ne change rien dans le quotidien des populations.  ‘’Il y a beaucoup de problèmes dans le pays, mais personne ne sort ses milliards’’, assène-t-il. Non sans prier pour que Dieu nous accorde la foi, la dignité, la quiétude, la bonne santé, la paix…qui pour lui, sont plus importantes que tout l’or du monde. 

Invite à une meilleure répartition des richesses du pays et à assister le monde rural


Les inégalités sociales, sources de beaucoup de problèmes et terreau fertile de l’instabilité socio-économique et politique, préoccupent le Khalife général des Tidianes. D’où son invite à une meilleure répartition des richesses du pays, lors de son message de Gamou. ‘’J’invite le gouvernement à veiller à une répartition équitable et transparente des richesses publiques. Cela permettra de garantir la stabilité sociale, politique et économique du pays’’, soutient le Khalife. Non sans faire un plaidoyer particulier pour le monde rural. ‘’Il manque beaucoup de choses dans le monde rural. Nous, nous sommes des cultivateurs. Nous nous réclamons du monde rural, même si nous habitons en ville. Et nous savons ce qui se passe dans le monde rural. Il y manque beaucoup de choses. C’est d’ailleurs maintenant qu’on commence à y avoir de la lumière, avec le solaire’’, plaide-t-il. Serigne Babacar Sy Mansour d’inviter ainsi les autorités à accorder plus d’attentions au monde rural qu’il urge de doter d’infrastructures de base. ‘’Il faut aussi qu’on leur construise des routes. Il faut aider les agriculteurs pour qu’ils puissent cultiver en période hivernale comme en saison sèche. Et c’est possible. Il y a beaucoup de terres dans le pays. Au Fouta, de Fanaye à Matam, c’est des étendues de terres à perte de vue. De Kaolack à Tamba, idem. Mais il n’y a pas de moyens. Les semences posent problèmes, ainsi que beaucoup d’autres intrants’’, ajoute-t-il. Insistant sur la nécessité d’assister le monde rural, ‘’car les récoltes ne sont pas bonnes dans certaines localités du pays’’. En dehors du gouvernement, il a aussi invité les personnalités et hommes d’affaires issus du monde rural, d’y investir et d’assister leurs parents restés sur place. 

La fatwa contre l’avortement médicalisé

Le Khalife général des Tidianes s’est aussi prononcé sur le débat sur la légalisation de l’avortement médicalisé. Et c’est pour marquer son opposition ferme à toute légalisation de la pratique qu’il assimile à un encouragement de la dépravation en plus qu’il soit réprouvé par Dieu. ‘’Beaucoup de choses se sont passées dans ce pays et d’autres s’annoncent. Aujourd’hui on nous parle de la légalisation de l’avortement médicalisé. Cela devrait passer par l’Assemblée nationale à travers un projet de loi. Mais ma position sur la question n’a pas changé. Chacun est responsable de ses actes. Devant Dieu, le fidèle rendra compte de ses actes et de tout ce qui s’est produit en sa présence’’, réitère Serigne Babacar Sy Mansour.

L’info