Toutinfo Bréves

GAMOU A YOFF : Mouhamadou Lamine Lahi dénonce les tares de la société sénégalaise

Le Porte-parole des Layènes a prononcé un discours de feu à l’occasion de la célébration du Gamou. Mouhamadou Lamine Lahi a en effet, fortement dénoncé les nombreuses tares qui gangrènent aujourd’hui la société sénégalaise et qui ont pour noms : la perte des valeurs religieuses et sociales, la méchanceté vis-à-vis de son prochain, la guéguerre interne, la boulimie des autorités qui font de leurs postes de responsabilités des propriétés personnelles…

Dans son sermon, à l’occasion du Gamou, devant le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, le porte-parole de la famille Layène n’a pas mis de gants pour dénoncer la situation actuelle du pays, marquée selon lui, par la perte des valeurs, la méchanceté, la guéguerre interne, la dépravation des mœurs…qui ont fini de détruire la société sénégalaise. ‘’Dans ce pays, il n’y a plus que des descendants de musulmans, mais il n’y a plus de vrais musulmans. Je me demande si le monde n’est pas en train de s’effondrer au Sénégal. Personne ne souhaite du bien à son prochain. Personne ne veut que son prochain réussisse. La méchanceté est érigée en règle. La guéguerre interne est rude, et personne n’y gagne’’, dénonce Mouhamadou Lamine Lahi. Selon lui, aimer son prochain nous est devenu difficile au Sénégal. ‘’Même quand on dit aimer son prochain, c’est pour des choses qui n’ont rien à voir avec ce que doit déterminer l’amour, l’amitié. Les compagnonnages ne sont plus sincères, les mariages ne sont plus sincères, et la liste est loin d’être exhaustive’’, fulmine-t-il. Cela est d’autant plus regrettable pour Mouhamadou Lamine Lahi, que ‘’si on aime quelqu’un à cause de sa richesse et ses biens matériels, dès qu’il n’en aura plus, on l’abandonne pour un autre’’. 

‘’Nous avons perdu nos valeurs. Les compagnonnages ne sont plus sincères ; les mariages ne sont plus sincères ; on insulte sans gêne’’

Poursuivant, il dénonce la monté de l’insolence, portée par les nouvelles technologies de l’information et de la communication et surtout des réseaux sociaux. ‘’Nous avons perdu nos valeurs. Les gens s’insultent comme bon leur semble. Maintenant, on insulte sans gêne. On est tout le temps sur portable (téléphones), sur tik-tok, sur les statuts, et on y fait passer rien de bon. Les gens n’ont plus le temps de travailler tellement ils sont collés aux réseaux sociaux. Personne ne peut plus éduquer correctement ses enfants, parce dans leurs chambres, ils sont au courant de tout ce qui se passe dans le monde’’, explique le marabout. Qui invite à un retour aux valeurs, aux principes, préceptes et enseignements de l’islam et du prophète Mohamad.

‘’Quand on donne un poste de responsabilité à quelqu’un, il en fait une propriété individuelle’’

Mouhamadou Lamine Lahi n’a pas non plus épargné les dirigeants, qui se servent de leurs positions au lieu de servir le peuple. ‘’Quand on donne un poste de responsabilité à quelqu’un, il en fait une propriété individuelle. Or, demain, on rendra compte devant Dieu, de toute responsabilité qu’il nous a confiée. Quand on donne un poste de responsabilité à quelqu’un, il doit être l’esclave des préoccupations des populations qui lui ont fait confiance’’, affirme le marabout. Il déplore aussi le fait que les dirigeants ne prennent pas leurs responsabilités quand il s’agit de dire la vérité sur une question. ‘’Il y a cette tendance à fermer les yeux sur la vérité. Il faut qu’on dénonce cela. C’est déplorable que dans un pays qui a connu autant d’hommes de Dieu, qu’on n’ose même plus dire la vérité. Des gens mal intentionnés vont même jusqu’à fouiller dans ta vie pour te discréditer, parce qu’ils ne veulent pas de quelqu’un qui dit la vérité’’, ajoute-t-il.  

L’info